Archive des actualités

L’engagement, l’ouverture du regard sur le monde… Tout cela, Irina Meeusen l’a reçu pour ainsi dire au berceau, mais elle suit néanmoins sa propre voie. A gauche toute.

Une des clés du succès du PTB aux élections communales de 2012 a été le travail avec une enquête électorale. A Anvers, Liège, Charleroi, Schaerbeek… partout les membres du PTB ont arpenté les rues, fait du porte-à-porte, etc. et demandé l’avis des citoyens sur leurs priorités et les revendications proposées par le PTB sur le terrain communal. L’enquête a permis d’avoir une première discussion sur notre programme et d’entrer en contact avec des personnes qui se sont engagées par la suite dans la campagne. 

Le 12 décembre, le livre Première à gauche de Raoul Hedebouw, porte-parole national du PTB, sort dans les librairies. Dans ce livre-entretien avec Gilles Martin, Raoul Hedebouw fait la lumière sur cette nouvelle force émergente qu’est le PTB, à gauche de l’échiquier politique belge.

En octobre 2012, le PTB réalisait un score historique aux élections communales, passant de 16 à 52 élus. A Bruxelles et en Wallonie, les élus prêtaient serment il y a un an tout juste. Retour sur une année de combats dans les conseils communaux et, surtout, dans la rue. Ou comment faire de la politique autrement. « Rue-Conseil-rue », tel est le principe de base des conseillers communaux PTB. Ils se mobilisent avec les habitants de la commune (d’un quartier, d’une rue...) pour porter leurs questions, thèmes et revendications au conseil communal. Et ils reviennent ensuite vers les habitants pour communiquer les résultats, rendre compte de la situation et repartir à l’action. Petit tour d’horizon de certains élus des communes wallonnes et bruxelloises.

En octobre 2012, le PTB réalisait un score historique aux élections communales, passant de 16 à 52 élus. A Bruxelles et en Wallonie, les élus prêtaient serment il y a un an tout juste. Retour sur une année de combats dans les conseils communaux et, surtout, dans la rue. Ou comment faire de la politique autrement. « Rue-Conseil-rue », tel est le principe de base des conseillers communaux PTB. Ils se mobilisent avec les habitants de la commune (d’un quartier, d’une rue...) pour porter leurs questions, thèmes et revendications au conseil communal. Et ils reviennent ensuite vers les habitants pour communiquer les résultats, rendre compte de la situation et repartir à l’action. Petit tour d’horizon de certains élus des communes wallonnes et bruxelloises.

« Plus d’un million et demi de Belges doivent s’en sortir avec un revenu au-dessous du seuil de pauvreté », avance la chercheuse Jill Coen (Université d’Anvers) dans le Rapport annuel sur la Pauvreté. C’est 15 % de la population.

Après 6 années de campagne et 225.000 signatures, nous y sommes enfin : le gouvernement abaisse la TVA sur l’électricité de 21 à 6%. Ce qui réduit en moyenne de 100 euros la facture annuelle d’un ménage. Mais ce n’est cependant que partiellement satisfaisant, explique Tom De Meester, responsable de la campagne et spécialiste de l’énergie au PTB.

Ce début de semaine se tient le débat sur le budget 2014 de la ville de Liège. Le PTB exprime sa déception quant à ce budget et votera contre. « Ceci n’est pas un budget de gauche ! » déclare Raoul Hedebouw, chef de groupe PTB au conseil communal liégeois.

Nouvelles

Anmetkwor, jeune lycéenne à Molenbeek de 18 ans, est menacée d’expulsion. Amir Mohammad Jafari a 12 ans et est écolier à Grammont. Il a marché avec son frère Amir Hussein vers Bruxelles. A pied.

Depuis 2012, en compagnie de Mie Branders et de Peter Mertens, Mohamed Chebaa siège au conseil communal anversois. Lors de la séance du 19 novembre, il a fait l’intervention qui suit sur le racisme et la discrimination.

Pages

Bienvenue sur notre site d'archives. Cliquez ici pour accéder à notre nouveau site.