Photo Solidaire, Françoise De Smedt

Brochure : le plan Peeters décrypté

Le plan Peeters, ministre de l’Emploi (CD&V), fait parler de lui ces dernières semaines, notamment parce qu'il menace la semaine de travail de 38 heures. N’est-ce pas exagéré comme analyse ? Pour y répondre, le service d’études du PTB vient de sortir une brochure : « Plan Peeters : travailler plus, gagner moins et rendre nos vies impossibles ».

Le ministre de l’Emploi Kris Peeters a fait adopter au Conseil des ministres de début avril une note pour transformer complètement l’organisation du travail en Belgique. Au programme de cette note : flexibilité, jusqu’à 11 heures de travail par jour ou jusqu’à 50 heures par semaine, heures supplémentaires non-récupérables, mise à l’écart des syndicats, etc.

Mais au-delà de ces chiffres et de ces mots, c’est toute l’organisation du travail et de nos vies qui en sera modifiée. Plus de stress, plus de concurrence entre les gens, moins de vie de famille, une moins bonne santé, plus d’individualisme et moins de sécurité,… telles sont les conséquences potentielles des réformes que le ministre Peeters veut imposer.

N’est-ce pas exagéré comme analyse ? Les réformes Peeters sont-elles si nocives ? Que contiennent-elles précisément ? Décryptage avec cette brochure à télécharger ici.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Camarade, cette politique antisocial du siècle dernier et aussi d'actualité en France avec la loi travail " el komri " Les français ce mobilise en masse pour faire retirer cet horrible projet part les manifestations syndicale et de nombreuses associations font également partie du combat ! Ce gouvernement veut faire passer cela de force part l'article 49-3' qui permet d'instaurer cette loi sans tenir compte des autres parti !! Quelle honte et ils se disent socialiste !!!!! Maintenant pour faire barrage une motion de censure circule en ligne et aussi les autres parti d'opposition ! Cela pourrait déboucher sur la chute de ce gouvernement antisocial ! Ils faudrait tous et toutes se réunir, car comme en France la Belgique n'est pas mieux Lotie et le combat et le même ici comme dans les autres pays européens !!!
Si nous acceptons les nouvelles règles sur le travail proposé par le gouvernement le travailleur deviendra le mouton des patrons.
Nous ne devons pas céder devant ce gouvernement qui veux mettre à genoux la classe ouvrière que nous sommes. Mr Michel nous ne sommes pas nés avec des couverts en argent dans la bouche contrairement a2 vous. Tous ensemble ont peut tout faire.