Climat | Cap sur Ostende comme alternative à la marche annulée de Paris

Pour des raisons de sécurité, les autorités françaises ont décidé que la marche du 29 novembre à Paris était interdite. Le sommet climatique, lui, aura bien lieu. La coalition Climate Express trouve important que les citoyens puissent, eux aussi, faire entendre leur voix. Une manifestation alternative bien organisée a été préparée : un voyage symbolique vers une frontière naturelle importante : la mer. Cap sur Ostende donc, ce dimanche 29 novembre.

Etat d’urgence climatique

Tous les Etats ont en effet annoncé leurs engagements dans le cadre du sommet climatique, et on sait dorénavant avec certitude que ceux-ci sont largement insuffisants. Ils ne permettront au mieux que d’atteindre un réchauffement de 2,7°C. C’est beaucoup trop quand on sait que déjà à partir de 1,5°C le risque d’un emballement incontrôlable du climat est très élevé. D’autant plus qu’aucun caractère contraignant ne se dessine actuellement dans le cadre de la COP21 et qu’on connaît le peu d’importance que donnent les Etats au respect de leurs engagements. Ainsi la Belgique actuellement ne va même pas respecter ses (trop maigres) engagements précédents de réductions de C02 de 15 % d’ici 2020 (par rapport à 1990). Et les quatre ministres chargés du climat en Belgique ne sont même pas capables de conclure un simple accord pour répartir les efforts entre les régions et le fédéral.

Le pré-accord pour le sommet de Paris réussit même l’exploit de ne pas mentionner ni les énergies fossiles et ni les énergies renouvelables. Alors qu’il est évident aujourd’hui qu’il faut urgemment se priver des premières et miser largement sur les secondes. C’est le reflet d’une politique climatique largement sous influence des multinationales et de leurs intérêts (voir la carte blanche de Liza Lebrun). Voilà pourquoi il n’est pas concevable d’imaginer un sommet climatique sans mobilisation populaire. Face à l’urgence climatique, un peu partout dans le monde, les mouvement sociaux et environnementaux se mobiliseront le week-end du 29 novembre pour réclamer un accord ambitieux, contraignant et juste socialement. Ce sera donc bien le cas en Belgique aussi.

Les trains et bus mettent le cap sur Ostende

Les bus et trains affrétés depuis des mois pour Paris mèneront donc à Ostende le 29 novembre. Le rendez-vous est à 12 heures à la gare d’Ostende, les détails concrets suivront dans la semaine. Mais l’existence même de cette mobilisation dans le contexte actuel est une victoire. Ce sera l’occasion de rassembler nos forces, de mettre la pression sur les négociateurs et de mettre les bases pour la suite du mouvement climatique. C’est la preuve que, tout en prenant en compte la difficulté du contexte actuel, nous ne lâcherons rien. Notre détermination est à la hauteur des enjeux sociaux et climatiques actuels. Rendez-vous à Ostende dimanche prochain.