Anvers. (Photo Solidaire, Christoph Van Dyck)

Dans tout le pays, près de 60 000 cartons rouges contre les plans pension du gouvernement

Le PTB a apporté son soutien aux près de 60 000 manifestants et manifestantes qui sont descendu·e·s dans les rues de huit villes du pays ce mardi 2 octobre. Ils protestaient contre les plans pension du gouvernement. Partout, dans tous les secteurs, en rouge ou en vert, s’est exprimé le refus radical d’une logique qui nous fait travailler plus longtemps pour moins de pension.

Peter Mertens, président du PTB : « C’est une impressionnante mobilisation, malgré la pluie. Quatre mois après la grande manifestation nationale de mai qui a fait reculer le gouvernement sur la pension à points, le monde du travail ne lâche rien. Des travailleurs et travailleuses de l’ensemble du pays ont manifesté simultanément dans huit villes différentes. Nous étions notamment 15 000 à Anvers, beaucoup plus qu’attendu ! La colère est grande contre la politique du "travailler plus longtemps pour moins de pension". De bonnes pensions pour tous et toutes, c’est une question de choix de société. »

De bonnes pensions pour tous et toutes, c’est une question de choix de société

Au Nord du pays, la manifestation d’Anvers a secoué la ville du « Premier ministre de l’ombre », Bart De Wever. 15 000 personnes ont en effet manifesté dans le fief du grand architecte de la politique de la politique de casse de la sécurité sociale. Tout un symbole.

Il s’agissait de salarié·e·s du port, de dockers ou de travailleurs et travailleuses de la chimie, mais également de travailleurs et travailleuses des services publics, du métal, des soins de santé, de l’alimentation… Aucun d’entre eux·elles ne se voit travailler jusqu’à 67 ans.

Les autres provinces flamandes n’étaient pas en reste, avec 7000 manifestant·e·s à Courtrai, 5000 à Hasselt, 6000 à Gand et 400 à Louvain.

Bruxelles et le Sud du pays étaient aussi largement mobilisés. Ainsi, à La Louvière, 10 000 personnes ont participé à la manifestation. Ils et elles étaient 7000 à Liège, 6000 à Bruxelles et 3000 à Namur.

À noter aussi que, tant au Nord qu’au Sud du pays, des dizaines d’entreprises étaient à l’arrêt dans le cadre de la journée d’action.

Le PTB sera bien entendu présent pour la suite de la contestation, que ce soit dans la rue ou dans les urnes

En plus de s’opposer aux politiques du gouvernement, de nombreux manifestant·e·s affichaient leur soutien à des alternatives telles que le plan 65-60-55 :

  • retour de l’âge légal de la retraite à 65 ans, comme au Canada ;
  • droit à la pension anticipée ou à la prépension à 60 ans ;
  • droit généralisé aux crédits-temps dès 55 ans.

Les manifestant·e·s d’aujourd’hui ne sont pas non plus dupes du silence actuel du gouvernement vis-à-vis du dossier. Ils et elles savent qu’il s’agit d’un silence opportuniste en période électorale.

La majorité actuelle a perdu une bataille dans le dossier de la pension à points, la pension-tombola. Mais l’équipe de Michel-De Wever n’a pas déposé les armes. Après les élections communales, elle voudrait encore tirer une série de flèches contre les pensions du secteur public, la prépension ou les crédits-temps. Ce qui fait dire à de nombreux·euses manifestant·e·s d’aujourd’hui que la pression devra continuer et s’amplifier dans le courant des mois de novembre et décembre. « Le PTB sera bien entendu présent pour la suite de la contestation, que ce soit dans la rue ou dans les urnes », affirme Peter Mertens.

En effet, le 14 octobre prochain, il sera possible de sanctionner ce gouvernement et les politiques passées en matière de pension. Il sera possible de voter pour des alternatives qui sortent du logiciel libéral. Il sera possible de donner un réel coup de barre à gauche en votant largement pour le PTB à travers le pays.

Le PTB a déjà récolté plus de 42 000 signatures pour défendre nos pensions et soutenir le plan 65-60-55. Signez sur www.pastoucheanospensions.be.

Lire aussi : On a testé pour vous : seul le PTB défend une politique humaine de pension

Nombre de manifestants par ville :

Bruxelles

6 000

Namur

3 000

Liège

7 000

La Louvière

10 000

Anvers

15 000

Hasselt

5 000

Gand

6 000

Courtrai

7 000

Leuven

400
Total59 400

 

Étiquettes

Ajouter un commentaire

Commentaires

je suis allez a la manif a bruxelle , il faut continuer et faire forcer le gouvernement a abandonner la pension a point et le travaille jusque 67 ans , et revenir comme s était au début point s et tous oui je dit pas changer quelque petite chose sa oui , mais comme il fond la s et tous détricoter et enlever tous nos acquis sociaux , mais attention car il son capable de faire passer les lois dans notre dos , et de nous planter le couteaux dans le dos par la meme occasion , donc moi je dit faut que l on face arreter cela et que se gouvernement de MAZI de Menteur Réuni dit le MR foute le camp
PROBLEME SIMPLE A RESOUDRE, il faut voter pour des élus par le peuple qui propose la pension à 65ans.
Tout à fait d'accord, votons pour un parti qui défend réellement les travailleurs et pas des promesses oubliées, il faut que ce parti s'engage par écrit avant les élections, marre des promesses qu'on oublie. Ceux qui sont aux commande du navire avaient dit, jamais avec la NVA, jamais on touchera à la pension, ect,,,, et voila le résultat, quant on n'est pas satisfait d'un outil on le remplace ,,, alors votons AUTREMENT.
Le travailleur cherche un CHANGEMENT POSITIF, et pas du blabla et des fausse promesses, y en à marre, on est sérieusement en train de perdre tous les acquis sociaux depuis des décènies, Je constate que le seul parti qui propose la médecine gratuite pour les démunis est le PTB. Céline dion avant d'etre star a chanter a l'eurovion DONNER MOI MA CHANCE, et a remporter le premier prix c'est pour cela que je donnerais AUSSI sa chance au VOTE POUR LE PTB.