Photo Solidaire, Gaston Van Dyck

Greet Daems, une rebelle campinoise au conseil communal de Geel

« La Campine est si paisible », dit une chanson populaire. Mais, avec Wout Schafraet au conseil communal de Turnhout et la nouvelle venue Greet Daems à Geel, cela pourrait bien changer.

Il y a trois ans, Greet n’était pas membre du PTB et, d’ici peu, elle va siéger au conseil communal. Un grand virage dans sa vie ? Ce n’est pas ainsi qu’elle le ressent. « Je me suis toujours engagée pour la justice. Ado, je participais aux manifestations contre le racisme et, avec les scouts, nous menions des actions de solidarité. Avec quatre autres scouts, je suis allée un mois en Ouganda en collaboration avec les Îles de Paix. Toutes ces expériences et bien d’autres voyages encore m’ont formée pour devenir une femme socialement engagée. J’enseigne le néerlandais à des personnes issues de l’immigration, à Anvers, et un de mes collègues, membre de longue date du PTB, m’a dit: ‘‘Quand je t’entends parler, je constate que tu te sentirais bien au PTB.’’ Après quelques discussions au café, il s’est avéré qu’il avait raison et je suis donc devenue membre. »

« Dans la rue, avec les gens »

C’était sa toute première campagne électorale. « Aller dans la rue, les visites à domicile... Au début, je me sentais très mal à l’aise mais, à la fin, j’ai trouvé ça fantastique. Dans la rue, avec les gens, voilà pour moi la façon de faire de la politique. Lameilleure chose que nous ayons faite à Geel ces dernières années, c’est l’opposition à la construction de la tour de soins et logements Astor, en compagnie des gens du quartier. »1

C’est un défi exaltant d’amener au conseil communal tous les thèmes qui préoccupent les habitants de Geel

Greet a recueilli 717 voix de préférence, un résultat surprenant, à Geel. « Le mérite en revient à tout le parti. Aux personnes qui ont élaboré la stratégie, à la section communication qui nous a aidés avec nos affiches et nos dépliants – “De tous, c’est vous qui avez les plus belles affiches !”, entendions-nous souvent – et à toute l’équipe de Geel. Le fait que je suis née à Geel m’aura sans doute aidée aussi. Mon ami et moi venons chacun d’une association de scouts différente et nous avons tous deux une grande famille. Nous avons donc un réseau étendu... »

« Je ne serai pas seule »

Travailler dans le social à Anvers, habiter à Geel, avoir deux filles en bas âge, les Îles de Paix, Hart boven Hard, active à la CGSP au travail... et maintenant le conseil communal. « C’est beaucoup, mais ça ne me
fait pas peur. Cela implique des réunions en soirée, mais j’aime ça. Je trouve que c’est un défi exaltant d’amener au conseil communal tous les thèmes qui préoccupent les habitants de Geel. Grâce à notre grande enquête, nous savons également de quels thèmes il s’agit et cela rend le défi encore plus excitant.

Surtout, je ne serai pas seule. Les sections locales de Geel sont toutes deux bien implantées et je vais également pouvoir présenter au conseil les thèmes sur lesquels elles travaillent. Nous pourrons encore resserrer nos liens avec les gens des quartiers. »

1. La tour Astor est un complexe de11 étages avec, entre autres, une maison de repos, une crèche, etc. Elle est entièrement gérée par le privé.

Article publié dans le magazine Solidaire de janvier - février 2019Abonnement.

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.