L’espoir d’un dimanche rouge, début d’un printemps humain social et chaleureux »

auteur: 

Rob De Wilde

Les maisons médicales de Médecine pour le Peuple (MPLP) ont d’ores et déjà voulu remercier tous ses patients qui se sont engagés dans la campagne électorale pour amener des candidats PTB-go! au Parlement. L’un d’entre eux, Rob De Wilde, leur a répondu. Une lettre que MPLP a tenu à partager, avant le rendez-vous du 25 mai dans l’isoloir.

« C’est nous qui devons vous être reconnaissants de votre engagement social inconditionnel, d’année en année, au service des plus faibles dans la société ; du soutien inconditionnel et de l’engagement pour les travailleurs dans leur lutte sociale et leur résistance – parfois sans issue apparente –contre une force exploiteuse; de la résolution de joindre l’acte à la parole.

J’espère que, le 25 mai, les gens se souviendront de ceux qui les ont aidés dans le besoin, de ceux qui les ont soutenus de manière inconditionnelle dans des temps difficiles

C’est le contraire de beaucoup d’autres pour qui la politique ne sert que leur ego, leur portefeuille et leur poste, pour qui la politique et la démocratie ne vont pas plus loin que le jour des élections. Ces gens-là considèrent que l’électeur est incapable de se gérer lui-même ; dans leur esprit égoïste, étroit et à courte vue, ils s’estiment chargés de créer des lois de tutelle et d’exploitation.

« Vous pouvez compter sur moi »

J’espère que ce 25 mai entrera dans l’histoire comme un dimanche rouge au lieu d’un dimanche noir, qu’il marquera un tournant – le début d’un printemps humain, social et chaleureux, où tous les gens seront vraiment égaux. C’est ce que je souhaite à tout le monde, et en particulier aux plus faibles, aux plus fragiles, aux plus exploités et maltraités. Et, en tout cas si je me fie à ce que j’entends auprès de beaucoup de gens dans mon entourage, cela pourrait bien avoir lieu. Ou, du moins, le 25 mai pourrait être le signal du départ vers un avenir qui ne consisterait plus à exploiter les gens et à les dresser les uns contre les autres, vers un avenir social.

J’espère que, le 25 mai, les gens se souviendront de ceux qui les ont aidés dans le besoin, de ceux qui les ont soutenus de manière inconditionnelle dans des temps difficiles. J’espère qu’ils considéreront qu’ils peuvent faire quelque chose en retour pour vous et pour les nombreuses personnes dans le besoin, et surtout pour leur propre avenir. Quant à moi, je ne vais certainement pas oublier le dévouement et l’engagement qui vous caractérisent.

Vous pouvez compter sur moi. J’ai toujours eu une énorme admiration pour votre engagement durable, infatigable, et pour le fait que vous ne vous êtes pas découragés lorsque les résultats ne suivaient pas. Pour moi, c’était une difficulté, j’avoue que j’ai parfois été gagné par le découragement, mais…

Pressentiment

Mais, maintenant, j’ai vraiment le pressentiment que, cette fois, c’est autre chose – et j’espère même beaucoup plus. En effet, quelque chose a changé dans la manière dont on vous considère. Nous pouvons espérer conquérir maintenant une plus grande partie de l’ensemble, un pourcentage qu’on ne pourra plus négliger.

Je ne me prétends pas plus intelligent qu’un autre, et je ne suis certainement pas un devin. Pourtant, mon pressentiment (en bien ou en mal) s’est souvent avéré juste dans le passé. J’espère que ce sera encore le cas.

Je vous souhaite encore beaucoup de force et de soutien dans ces derniers jours de tension. Je tiens à vous exprimer mon profond respect pour ce que vous faites pour la société et pour vos concitoyens.

En espérant un magnifique résultat pour vous tous, encore une fois merci, »

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire