Photo Solidaire, Salim Hellalet.

Le PTB plaide pour un « Conseil national du burn-out »

Ce 14 novembre, la Chambre a approuvé la création d'un « Conseil National de la Productivité ». Un nouvel instrument du gouvernement pour justifier ses politiques antisociales. Le PTB a introduit un amendement visant la création d’un « Conseil national du burn-out ». La santé des travailleurs doit passer avant la course aux profits.

Les objectifs de ce « Conseil National de la Productivité » sont très clairs : le gouvernement veut disposer de son propre outil de propagande néolibéral qui doit lui fournir de la munition permettant de justifier ses politiques antisociales visant à protéger les bénéfices des patrons, plutôt que les revenus et la santé des travailleurs.

En effet, ce gouvernement de droite a résolument fait le choix de mettre la pression sur les conditions de travail et salariales des travailleurs. Mais où compte-t-on placer la limite à la course à la productivité ? Parce que le bilan de cette politique est dramatique : les travailleurs belges, pressés comme des citrons, n’ont jamais été aussi fatigués et malades. Le nombre de travailleurs malades de longue durée continue, année après année, à augmenter. Voilà à quoi cette chasse inapprivoisable au profit nous mène : un gros carnet de chèques pour certains, un certificat médical pour d'autres, de plus en plus nombreux.

C’est dans ce sens que le PTB a introduit un amendement visant la création d’un « Conseil national du burn-out », qui aurait comme objectif d’évaluer systématiquement l’impact de l’évolution de la productivité et la compétitivité sur la santé et le bien-être des travailleurs. La majorité, rejointe par le cdH, le PP et le Vlaams Belang, a voté contre notre amendement ; Ecolo, Groen, Défi et le PS se sont abstenus ; le sp.a et, bien sûr, le PTB ont voté pour.

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Je vous donne bien raison le ptb j'ai voté pour vous et vraiment il est malheureux de voir en 2018 le nombre de famille ou tout 2 parent travaille de 7h45 a 16h45, 5jour semaine et sans aucun loissire on na du mal a rejoindre les deux bout on est plus que sure taxé et ne parlons pas de soins santer exorbitant chaque centime est compter et sa devient même difficile de faire plaisire à nos enfants des vacanse en famille on en parle pas sais impossible et apres il nous parle que le plaisire achats augemente ptr pour les plus riche mes pour nous ouvrier il a plus rien de sa allors ptb on est derrière vous continuer à soutenir votre peuple qui galère de jour en jour on est derrière vous