Le PTB s'oppose à l'augmentation de la TVA sur l'électricité à 21 %

auteur: 

Webteam PTB

Le PTB s'oppose au projet du gouvernement d'augmenter à nouveau la TVA sur l'électricité de 6 à 21 %. « Cette augmentation est injuste, antidémocratique et disproportionnée », affirme le PTB. Au lieu d'une augmentation de la TVA, le parti veut introduire une taxe des millionnaires concernant les 1 % les plus riches.

Les partis gouvernementaux, qui entament aujourd'hui les discussions sur le tax-shift, seraient d’accord sur une mesure : l'augmentation de la TVA sur l'électricité de 6 à 21 %. « Inacceptable », réagit le spécialiste PTB de l'énergie, Tom De Meester. « Le chauffage et l'éclairage ne sont pas un luxe, mais un besoin de première nécessité. Le gouvernement, une fois de plus, fait payer la crise aux ménages. Si nous devons à nouveau payer 21 % de TVA sur l'électricité, une famille moyenne va devoir débourser entre 200 et 250 euros de plus par an, selon son contrat. »

Le gouvernement a également mis en place un saut d’index, avec la conséquence que l’augmentation des tarifs de l’électricité ne se répercutera pas par une hausse des salaires. Tom De Meester : « Nous payons la facture (d’énergie) alors que le gouvernement dresse le tapis rouge à Electrabel et laisse les multinationales et les multimillionnaires hors d’atteinte. »

Au lieu d'une augmentation de la TVA sur l'électricité, le PTB préconise une taxe des millionnaires. « Il n'y a qu'un seul tax-shift qui soit juste », dit Tom De Meester, « et c'est une taxe des millionnaires sur les plus grosses fortunes, une taxe que ni les travailleurs ni les indépendants ne doivent payer, une taxe qui redistribue la richesse et libère de l'argent pour les investissements sociaux et écologiques tellement nécessaires aujourd'hui. »  

« Une augmentation de la TVA est antidémocratique », estime le PTB. « Les 6 % de TVA sur l'électricité n'ont été obtenus qu'après une campagne de plusieurs années, menée à l'initiative de notre parti. Plus de 225 000 personnes ont signé une pétition afin de ramener à 6 % la TVA sur l'énergie. Que cette mesure soit aujourd'hui supprimée est antidémocratique. Nous ferons entendre la voix de ces 225.000 personnes dans le Parlement. »

« Tout le monde est perdant, avec une augmentation de la TVA », explique Tom De Meester. « Les travailleurs voient grimper leur facture d'énergie, mais 21 % sur l'énergie est également une très mauvaise nouvelle pour les petits commerçants et les indépendants. Une augmentation de la TVA érode le pouvoir d'achat et affaiblit l'économie. »

Une augmentation de la TVA accroît également la pauvreté sur le plan de l'énergie, déclare Tom De Meester. « Aujourd'hui déjà, 100 000 ménages doivent rationner leur électricité par le biais d'un compteur à budget. Une augmentation de la TVA sur l'électricité frappe durement les ménages les plus vulnérables, qui connaissent déjà suffisamment de difficultés en raison de la crise. Socialement, ce projet est inacceptable. Proportionnellement, les 25 % des revenus les plus bas consomment près de trois fois plus en énergie que les 25 % les plus riches de la population. Ce gouvernement mène une politique sévère et antisociale sur le dos des plus faibles. »

Le PTB rappelle enfin que les ménages belges paient déjà maintenant bien plus de TVA que dans les pays voisins. « Avec cet écart sur la TVA, nos ménages paient chaque année 1,5 milliard de TVA en trop, par rapport à la moyenne de nos pays voisins. Augmenter plus encore l'impôt sur la consommation est inacceptable, à nos yeux. »

Le PTB appelle à l'action : « Envoyez un mail de protestation à Charles Michel »

Avec votre aide, nous pourrons empêcher le retour de la TVA à 21 %. Disons : « 21% de TVA sur l’électricité ? NON ! La taxe des millionnaires ? OUI ! ». 

Envoyez un mail de protestation au Premier ministre Charles Michel et faites entendre votre voix. Raoul Hedebouw et Marco Van Hees, députés du PTB, apporteront également votre message de protestation au Premier ministre en mains propres au Parlement. 

 

Étiquettes