Le vrai du faux de Paul Magnette face à Raoul Hedebouw

Raoul Hedebouw et Paul Magnette ont débattu mercredi soir sur le plateau de la RTBF. « Caricature », « mensonge » : Magnette n’y a pas été de main morte pour qualifier les arguments avancés par Raoul. Un fact checking s’imposait. Le voici.

L’impôt sur la fortune

Raoul Hedebouw : « Le fait que le PTB augmente dans les sondages oblige le PS à avoir enfin un peu un langage de gauche. L’impôt sur la fortune : ça fait 25 ans que le PS est au pouvoir au fédéral. A aucun moment, on a déposé un texte de loi. »

Paul Magnette : « Ahmed Laaouej est là derrière. L’auteur de la proposition de loi est derrière vous. »

Les faits : La première proposition de loi du PS concernant un impôt sur la fortune date du 15 janvier 2015, c’est-à-dire lorsque le PS était déjà dans l’opposition. Avant cela, aucune trace d’un dépôt de loi concernant l’impôt sur la fortune depuis 1988 (date limite de disponibilité des documents législatifs en ligne).

Le nombre de logements sociaux

Raoul Hedebouw : « On a diminué le logement social en Wallonie de 3 000 unités ces dernières années. »

Paul Magnette : « Mais ce n’est pas vrai monsieur Hedebouw. Je savais que vous étiez à jouer avec les faits, mais je ne savais pas que vous alliez à ce point-là dans le mensonge. »

Les faits : Les statistiques issues des rapports annuels de la Société wallonne du Logement disent explicitement que celle-ci gérait 102 425 logements sociaux en 2008 et qu’elle n’en gérait plus que 99 542 en 2014. Soit 2 883 logements de moins en 6 ans.

Paul Magnette : « On a au moins 10 % de logement social en Wallonie. »

Les faits : Non seulement la Région wallonne n’obtient pas l’objectif de 10 % mais c’est en baisse depuis 2008. On était à 8,14 % en 2008 et on est à 7,42 % en 2014 (Site de l’Institut wallon pour l’économie, la prospective et la statistique (IWEPS), organisme officiel de la Région wallonne).

Suppression de bus TEC le matin et le soir

Raoul Hedebouw : « Quand en Wallonie on décide de supprimer les lignes de bus le matin et le soir. Les gens le sentent ça. »

Paul Magnette : « Je vous mets au défi de montrer une ligne qui a été fermée ces dernières années. On a maintenu le réseau… »

Les faits : « Dès novembre, le TEC-Liège va restructurer 16 lignes de bus en province de Liège afin de trouver les économies nécessaires pour équilibrer ses comptes.

1. Sur les lignes 3, 7 et 12, tous les voyages avant 5 heures du matin seront supprimés tous les jours de la semaine.

2. Sur la ligne 20, il n’y aura plus de bus avant 7 heures.

3. Sur la ligne 29, un des trajets avant 7 heures est supprimé.

4. Les lignes 10 et 12 verront leur dernier voyage avancé à 0h20 à au lieu de 0h45.

5. Les lignes 2 et 27 n’auront plus leur bus partant à 23h42.

6. La fréquence de la ligne 17 sera réduite de moitié en soirée et les week-ends.

7. La ligne 25 n’aura plus de bus que toutes les 40 minutes (au lieu de 30) en soirée, et toutes les 26 minutes (au lieu de 21) le dimanche.

8. La ligne 701 verra sa fréquence passer de 14 à 18 minutes.

9. La ligne 28 n’aura plus de voyages à la mi et fin de journée durant les vacances scolaires.

10. Les lignes 120 et 240 auront aussi des voyages supprimés durant les vacances et le samedi. » (La Meuse, 7 octobre 2015)

Le prix de l’eau

Raoul Hedebouw : « Quand en Wallonie, le prix de l’eau a été multiplié par deux en dix ans, ce qui est une compétence wallonne, les gens le sentent quand il faut payer. »

Paul Magnette : « Est-ce que vous savez que les directives européennes imposent le coût vérité pour l’eau ? »

Les faits : L’Europe n’a rien imposé, ce sont les partis au pouvoir qui ont voté le principe du coût vérité. PS y compris. Mais les directives européennes ne déterminent pas complètement le prix de l’eau. Comment expliquer sinon que le prix au mètre cube est de 4,5 euros en Wallonie, de 4,3 euros en Flandre et de seulement 3,3 euros en France (pour une TVA équivalente) ? Comment expliquer que la facture moyenne ait progressé de 25 % en Wallonie entre 2009 et 2013 contre 14 % en Flandre ? (Etude exploratoire de la Fondation Roi Baudouin sur la précarité hydrique en Belgique, 17 septembre 2015)

La réforme du bonus logement

Paul Magnette : « On vient de transformer le bonus logement. C’était une politique injuste parce qu’on donnait la même chose à tout le monde, y compris à ceux qui n’en avaient pas besoin. »

Les faits : C’était effectivement une politique injuste, votée par… le PS sous le gouvernement Verhofstadt II. Elle était injuste parce qu’elle donnait non pas la même chose à tout le monde, mais beaucoup plus à ceux qui n’en avaient pas besoin. 50 % du budget était accaparé par les 20 % de familles les plus riches, tandis que 50 % des familles les moins riches se répartissaient un petit 15 % du budget.

Paul Magnette : « On a fait en sorte qu’aujourd’hui, quelqu’un qui gagne 1 500 euros en Wallonie puisse accéder à la propriété. »

Les faits : Le chèque habitat est une nouvelle aide qui ne concerne que les Wallons qui parviendront effectivement à trouver un emprunt. Mais il n’est pas encore né celui qui décrochera un emprunt hypothécaire avec un salaire inférieur à 1 500 euros par mois, sans capital de départ.

Traité budgétaire européen (TSCG)

Raoul Hedebouw : « A la Région wallonne, vous avez voté le Traité budgétaire européen, avec Ecolo, qui est le traité fondateur de l’austérité européenne. »

Paul Magnette : « Mais non, ce n’est pas le traité fondateur, Raoul tu le sais très bien, tu fais comme si ça tombait du ciel, c’est depuis les années 1980 qu’il y a virement libéral. Ce n’est pas ce traité là qui… »

Les faits : Le TSCG contraint les États-membres à réduire leur taux d’endettement à moins de 60 % du PIB et à limiter leur déficit annuel à 3 % du PIB, sous peine d’amende. Le vote de ce traité est une étape cruciale dans le processus entamé en 2011 visant à donner les pleins pouvoirs à la Commission européenne. Il a été voté à l’unanimité au Parlement wallon, PS et Ecolo compris.

Soutien à la Grèce

Paul Magnette : « Quand Charles Michel, Premier ministre des Belges, dit qu’il faut siffler la fin de la récréation, c’est scandaleux. Il fallait soutenir Alexis Tsipras et le gouvernement grec. Si Elio Di Rupo avait été Premier ministre, je vous assure qu’il l’aurait soutenu. »

Les faits : Quand Elio Di Rupo était Premier ministre, il a marqué son accord au 2e mémorandum d’ajustement budgétaire imposé à la Grèce par l’UE.

Ajouter un commentaire

Commentaires

"Mais il n’est pas encore né celui qui décrochera un emprunt hypothécaire avec un salaire inférieur à 1 500 euros par mois, sans capital de départ." Pourquoi ajouter "inférieur" ? Avec 1 500 € et même 2 000, comme seul salaire, personne de décrochera un emprunt hypothécaire sans gros capital de départ.
Sur le plateau de la RTBF, j'ai vu un P. Magnette qui pense avoir le pouvoir d'avoir toujours raison sur tout. A certains moment, son arrogance était insupportable. Raoul Hedebouw a dit des vérités de bon sens comprisent par beaucoup de citoyens qui ne font pas partie de la classe moyenne supérieure mais qui passent largement au dessus de l' esprit intellectuellement supérieur de Mr Magnette. RdV aux prochaines élections.
Je vous apprécie beaucoup Monsieur Hedebouw ainsi que Marco Van Hees! Vous êtes une personne authentique, ce qui loin d'être le cas de Monsieur Magnette dont j'ai peu aimé l'arrogance intellectuelle et la loghorrée lors du débat télévisuel. Nous vivons dans un monde politiquement absurde... Un gouvernement fédéral qui se targue d'être libéral social et une Wallonie sociale libérale. L'accouplement des contraires. Jaures doit faire des cumulets dans sa tombe. Que le PTB ne se fasse pas piéger par le PS comme le communisme l'a été par Mitterrand en son temps pour complètement disparaître par la suite! Gardez la tête haute et continuez le combat.
Merci, pour ces précisions. J'ose espérer que Mr Paul pourra lire cette mise au point comme nous et qu il devrait à l'avenir arrêter de prendre les Wallons pour des oies gavées par les mensonges et oublis du PS. Merci Raoul, merci le PTB de ne pas les laisser faire, ces gauchistes du dimanche. Je suis heureux que de tels débats existent. D.R.
bonjour, ..ne jouez plus le jeu de la comparaison ...il faut amener les solutions en disant toute la vérité aux gens même si ils doivent en souffrir ... pour faire tomber le capitalisme, vous devez apporter les vérités sur le ravage qu'il provoque ...
Merci de nous éclairer d'avantage sur des actions de partis politiques et des propos mensonger de leurs dirigeants.
Bonjour..mr magnette vous invitait a le suivre 1 semaine faites l inverse invitez-le chez a vous suivre dans la vraie vie...des ouvriers... ont va commencer par ISPPC ou j y travaille nous vous montrerons toute la considération qu ils ont pour nous...
Super intéressant, mais ce serait d'autant plus percutant avec des sources.
J'ai visionné le débat entre vous Mr Raoul Hedebouw et Mr Magnette, et je pense que le PS est très conscient de l'austérité qui'il applique. Cela n'est même plus de l'austérité mais du raquette. Si vous achetez ou héritez d'un bien immobilier, vous êtes contraint de l'habiter dans un délai exigé (travaux de rénovation nécessaires ou pas, la commune s'en fout). Si pas de le louer à conditions d'être conforme à toutes les normes exigées. Sinon, vous êtes soumis d'office à une taxation progressive pour immeuble inoccupé. La commune (gérée par des socialistes !) vous pousse dès lors et inévitablement à vendre le bien. Austérité, raquette, voilà ce que le PS appelle du social. Démunir les gens non spéculateurs. Car, de l'autre côté, il y a tous les spéculateurs, ceux aux multiples loyers, qui se là coulent douce et peuvent dire merci au PS et à toute la clique qui compose et cautionne l'injustice menée par le gouvernement depuis sa constitution. Et ce n'est qu'un exemple parmi des dizaines, voir des centaines d'autres que nous avons/que nous devons subir ! Le PS fait de l'assistance gouvernementale dans l'opposition.