« Les médicaments ne sont pas un luxe, Madame De Block »

Des centaines de patients ont envoyé une carte de voeux à la ministre De Block en signe de protestation contre l'augmentation des prix des médicaments. Voici une sélection de ces nombreux témoignages.

Un choix entre se soigner et nourrir ses enfants

« Etant malade, mon salaire est déjà diminué de 600 euros par mois. Certains médicaments que je dois prendre ont augmenté de prix de façon phénoménale. Je vais devoir faire un choix entre me soigner et nourrir mes enfants ! Pensez-vous que c'est comme cela que je vais voir le bout du tunnel, me sentir mieux et pouvoir recommencer à travailler ? Ah non, vous faites également retravailler les personnes qui n'ont plus les moyens de se soigner. Autant creuser des fosses communes directement et comme cela vous pourrez vivre entre riches, mais à qui irez-vous prendre l'argent à ce moment ? J'espère que vous continuerez à faire partie des plus forts car sinon vous serez à notre place. Et là, vous verrez que de faire des efforts pour s'en sortir n'est que de la foutaise car il suffit de quelqu'un qui sera comme vous et tous les efforts sont anéantis. Je vous souhaite de continuer d'avoir bonne conscience et de pouvoir continuer de vous regarder dans un miroir. »

D'autres pistes pour des économies sont possibles

« Madame la ministre, nous vivons en des temps plus difficile sur le plan économique et social. En tant que médecin, au delà des clivages politiques, pensez à ces patients qui de par vos choix vont souffrir d'un manque de soins. Alors que d'autres pistes pour des économies sont possibles et ont déjà prouvé leur efficacité. Au lieu de s’acquitter face au lobby des multinationales, mettez-les en compétition pour obtenir le meilleur prix sur chaque spécialité tant les génériques que les autres molécules. Le moins cher remporte le marché et il est seul à être remboursé par la sécurité sociale selon les modalités prévues. Nous ferons ensemble des économies mais pas au détriment de nos concitoyens. Avec mes respects. »

Médecine pour tous

« Des médicaments accessibles ! Pas de médecine de classe, mais une médecine pour tous! »

Soins dentaires reportés depuis 3 ans

« Des médicaments accessibles !!!! La santé pour tous et pas que pour les nantis !! Cela fait 3 ans que je dois me faire faire une gouttière pour ma mâchoire, mais pas moyen ! Ma santé ne fait que décliner, résultat, mes dents se fendent, se cassent depuis 3 ans et je n'ai que 36 ans, comment vais-je finir ??? Et je précise que je ne suis pas une "baraki", ni ne me suis droguée pour avoir une dentition pareille, c'est simplement le résultat d'années de douleurs chroniques. Je répète, comment vais-je finir, vu qu'on a de moins en moins ?! »

Sacrifiez votre salaire

« Maggie De Block, mon souhait pour 2017 ... garder un droit à la santé sans que vous nous le retiriez ... Sacrifiez une partie de votre salaire si cela est nécessaire. »

Tailler dans le budget « santé » est un mauvais calcul

« Marier la politique ultralibérale que pratique notre gouvernement actuel à une politique vraiment soucieuse de la santé de tous n'est certes pas facile, mais votre soumission a cette pression libérale est franchement décevante de la part d'une femme politique-médecin ! Tailler dans le budget "santé" est un mauvais calcul ( même du point de vue strictement économique), et causera à terme bien plus de dépenses et de précarité ...  Un patient très satisfait des soins procurés par une maison médicale. Vive la solidarité! »

Limitez les excédents d’honoraires

« Des économies? Oui, en limitant les excédents d'honoraires, les prix négociés des médicaments remboursés et les examens pléthoriques 'de rentabilisation'; oui, en favorisant la prévention, les médicaments génériques européens et les maisons médicales intégrées; oui, en produisant des antibiotiques à but de santé publique: un but commercial conduit à la surconsommation, qui induit les résistances et l'inefficacité à (court) terme! »

Je ne suis pas membre du PTB, mais je les remercie de porter la voix qu’ils portent.

« J'ai 58 ans. J'ai accouché de mon premier enfant à 28 ans, en 1986, il y a 30 ans. J'ai toujours été consciente de la qualité de notre système de santé. Pour ma chance, je ne l'ai éprouvé que d'une façon douce, je veux dire je n'ai pas connu de vrais drames de ce côté. De la maternité, quelques séjours à l’hôpital, une consultation, un arrêt de travail, un achat de médicament, etc... Notre système de santé était globalement juste. On peut (on doit) toujours espérer mieux, meilleur, plus égalitaire...

Depuis une dizaine d'années, je vois se transformer ce système. Les mêmes gestes, les mêmes soins (maternité, hospitalisation, consultation, arrêt de travail, achat de médicaments,...) sont de plus en plus coûteux (toute proportion gardée avec le niveau de vie), de plus en plus compliqués, de moins en moins de qualité. J'en prends pour exemple la maternité : si j'y suis restée 5 jours, aujourd'hui on y reste 48 heures. Je parle avec des jeunes mères qui se sont senties expédiées avec leur nouveau-né. Si vous obtenez un rendez-vous dans 2 mois pour une consultation, estimez-vous chanceux... Et maintenant l'annonce de ces augmentations plus que significatives de médicaments ordinaires...

Que se passe-t-il, Madame De Block ? Vous êtes avant tout médecin et, si je ne m'abuse, humaniste ? Pourtant, je ne vois que le renforcement d'un système de soins de santé de moins en moins égalitaire. Les mieux nantis, dont vous êtes, ainsi que vos collègues du gouvernement et autres directeurs de firmes pharmaceutiques, décident du sort des moins nantis toujours plus nombreux...

Je ne suis pas membre du PTB, je ne l'ai jamais été, mais je les remercie de porter la voix qu'ils portent. »

Un travail plus flexible, mais moins d'accès aux soins ?

« Des soins pour tou(te)s gratuits grâce au modèle des maisons médicales. Des médicaments accessibles et des soins de qualité pour toutes les pathologies. Nous traversons une période de transition sociale. Je souhaite que vous en teniez compte car de nouvelles pathologies vont apparaître, de nouveaux traumatismes physiques aussi dans la mesure où l'évolution des technologies nous amène à manipuler de nouveaux outils de manière intensive. Envisager, d'une part, de faire travailler les gens plus longtemps en prestant plus d'heures "flexibles", devrait déjà, en votre qualité de doctoresse en médecine vous alerter. Mais si, en plus, vous raccourcissez l'accès aux médicaments et aux soins, vous qui aviez juré de ne pas prendre de mesures au détriment des malades, ça devient insupportable ! Vous êtes ministre en charge de la Santé publique, mon souhait serait que vous en preniez conscience en 2017 en vous considérant comme responsable de la santé de tou(te)s et de l'amélioration de l'accès aux soins et non le contraire ! Merci. »

Mon souhait est d’être entendue

« Mon souhait est d'être entendue... pour les miens et pour tous les Belges... Car la majorité des citoyens belges est concernée...

Ma maman DOIT prendre un médicament qui voit ce mois de janvier son prix multiplié par quatre!!!

Elle a toujours travaillé depuis qu'elle a 14 ans. Elle a dû récemment être placée dans un home, sa pension ne suffira pas à couvrir ses frais de médicaments en plus du home.

De tout coeur, merci Maggie, je vous remercie pour elle qui a montré tant de courage toute sa vie, qui a travaillé dur pour subvenir aux besoins de ses enfants et qui va devoir éviter de se faire plaisir pour pouvoir payer de quoi la soigner....

Les mesures que vous avez prises touchent toutes les personnes qui ne sont pas, comme vous, des privilégiés... Des personnes qui vont devoir faire des choix improbables: à savoir qui aura droit des soins de santé dans la famille en priorité? Se soigner ou laisser l'occasion à mon fils de partir au ski une fois dans sa vie avec l'école? Des choix que vous n'aurez jamais à faire....

Que vous souhaiter??? Je vous souhaite d'ouvrir les yeux et de réaliser combien vos décisions sont d'une absurdité innommable, ou d'une personne aveuglée par l'argent, qui n'a plus de cœur... Les industries pharmaceutiques ont donc plus de valeur que l'humain?

Je suis triste d'être gouvernée par de telles personnes... Triste de voir un tel monde pour mes enfants... Quelles valeurs dois-je leur inculquer dans une telle société? Mes valeurs de cœur ou leur accomplissement personnel, centré sur eux et sur leur confort pour qu'ils s'en sortent???

Je suis triste.... »

Médicaments génériques

« Mme La Ministre,

Mon souhait pour 2017...

Des médicaments accessibles aux plus démunis et augmenter les prescriptions de médicaments génériques. Réduire drastiquement le coût des médicaments qui permettent de soigner des personnes ayant subit l’ablation d'un rein et qui souffrent de septicémie. Selon le modèle KIWI et que ce modèle KIWI soit attaché aux 25 médicaments les plus chers afin d'en réduire le coût. Que la médication en général reste accessible au plus grand nombre de manière équitable et égalitaire. Que l'on puisse appliquer aux gens qui sont en phase terminale d'un cancer (par exemple) une médecine alternative sous forme de stupéfiants légers...  Veuillez agréer... »

Des hôpitaux bien financés

« Des médicaments accessibles ! Pas de hausse du plafond du maximum à facturer ! 

Pas d'augmentation du ticket modérateur pour les visites chez les spécialistes ! 

Des hôpitaux bien financés et du personnel en nombre et en qualité ! »

Les victimes de maladie paient déjà le prix fort

« Trop de gens n'auront bientôt plus les moyens de se soigner, est-ce normal ? Je pense aux gens qui ont besoin de Pantomed comme moi et ils sont nombreux. Je pense aux gens qui souffrent de fibromyalgie et j'en connais aussi pas mal, à ceux qui ont le cancer et dont tout le budget part en chimio. Ma petite-fille souffre de myopathie congénitale, maladie complètement oubliée par la recherche, c'est si triste de voir cette gamine avoir tant de mal pour monter quelques escaliers quand elle vient chez moi, mais j'oubliais qu'on peut encore faire tant de choses dans une chaise roulante, n'est-ce pas ? Je pense encore aux malades d'Alzheimer comme mon vieux papa que j'ai repris chez moi. On ne fait pas grand chose pour soulager leur entourage qui n'a tout simplement plus de vie car il faut les surveiller jour et nuit... Tous ces gens sont des victimes qui paient déjà le prix fort, pourquoi s'acharner encore un peu plus sur eux ? Je sais que vous faites votre travail et qu'il vous faut faire des économies, je vous demande juste un peu de compassion et vous en remercie d'avance. »

Se soigner ne doit pas être un luxe

“Se soigner ne doit pas être un luxe... Ne plus avoir mal ne doit pas être un poids pour notre budget...”

Acheter ses médicaments sur Internet ?

« Certaines personnes vont se ruer sur internet pour acheter leurs médicaments moins chers....avec les risques que cela comporte ! »

Pas le choix de faire de mauvais choix

« Nous irons acheter dans les pharmacies françaises, allemandes ou néerlandaises... Madame De Block, même si la santé n'a pas de prix, les petits revenus devront faire des choix, parfois de mauvais choix, pas le choix ! Madame De Block, votre devoir est de réfléchir en bonne mère de famille et de faire ce qu'il y a de mieux pour vos compatriotes. Ne mettez pas certains dans l'embarras ou pire, en danger ! Que 2017 vous apporte la santé, à vous et aux vôtres, et, surtout à tout les Belges qui n'auront plus les moyens de se soigner correctement suite à vos mesures. Merci d'avoir pris la peine de me lire. »

Vision à long terme

« Comment, en tant que médecin, pouvez-vous priver des êtres humains de leurs soins, en augmentant continuellement les prix des médicaments, des prestations des spécialistes : par exemple, rhumatologue, ophtalmologue, etc....

Et pour les dentistes, les personnes qui doivent aller chez le dentiste et qui n'ont pas pu se rendre chez celui-ci l'année qui précède devront payer plus chers. C'est inadmissible, car très souvent c'est déjà pour une raison financière qu'ils reportent leur consultation. Donc ils ne s'y rendront pas et cela entraînera des complications à long terme et des coûts plus élevés pour la sécurité sociale. Vous n'avez pas de vision à long terme. Pour les futurs médecins, octroyez les numéros Inami. Il y a trop peu de médecins en Wallonie. »

 

Ajouter un commentaire

Commentaires

C'est vrais que + de milles personnes qui n'ont plus accès à leurs balcons c'est moins racoleur que BPOS qui triche , ce n'est pas un "strik " PS: je suis gentil je m 'arrête là pas d’accord OK
Je me demande si elle a lu tous ces messages car est une pierre qu'elle a à la place d'un cœur . Et si est le cas , je souhaite de tout cœur qu'elle revienne sur sa décision et de penser aux gens pauvres qui ont besoin de se soigner.
Je ne comprends pas du tout que l'on laisse les plus démunis dans des situations aussi pénibles que l'absence de soins de santé dont ils ont grand besoin ! Car à ce tarif-là, ils ne peuvent se faire soigner. Tout de même, la santé, c'est bien le principal ! La Belgique où se trouve la capitale européenne ferait-elle moins bien que les pays voisins, comme les Pays-Bas ? C'est indigne de la part de Madame De Block, une honte ! Lui reste-t-il un soupçon d'empathie ? Pourrait-elle essayer de se mettre un peu à la place de gens qui n'ont pas les même revenus qu'elle qui est payée tout de même par nos impôts !? De quoi se révolter !!!