Photo : Salim Hellalet

Marche impressionnante de Tout autre chose et Hart boven Hard

auteur: 

Axel Bernard

« Oui, il y a une alternative ! » C’est ce message qui a ouvert la Grande Parade de Tout autre chose et Hart boven Hard. Celle-ci a réuni plus de 20 000 personnes ce dimanche après-midi et a bravé le froid et la pluie. La marche n’était pas seulement grande par son nombre de participants, mais aussi par sa diversité et sa créativité.

Peter Mertens, président du PTB, a visiblement été touché par la GrandeParade : «  Je pensais qu’il y aurait eu 20 000 participants si le temps était beau, mais il y avait aujourd’hui plus de 20 000 personnes déterminées à défier un temps de chien avec le soleil de leur cœur. Le printemps social est là : créatif, conscient, avec toute sa diversité, positif et unifiant. Je félicite les organisateurs : Hart boven Hard et Tout autre Chose. »

« En 2015, prenons la route vers tout autre chose ! » Les participants à la Grande Parade l’ont rappelé en abordant dix thèmes différents, dix horizons, dix souhaits pour une autre société : d’une justice fiscale à « valorisons notre diversité », de la « solidarité contre la pauvreté » à l’écologie (« Eco c’est logique »).

Des organisations venant de ces horizons si divers ont marché ensemble : les associations de lutte contre la pauvreté, OXFAM, le Réseau pour une justice fiscale, le mouvement de la paix (Vrede, Intal, CNAPD…), les usagers ou les responsables d’une bibliothèque locale (en Flandre, l’obligation d’avoir une bibliothèque par commune est menacée par les coupes budgétaires du gouvernement flamand), les syndicats… La jeunesse des mouvements scouts et des maisons de jeunes se retrouvaient aux côtés d’organisation des pensionnés et prépensionnés pour réclamer le droit à « une place pour chaque génération ». Et une forte présence du PTB au sein des différents blocs de la manifestation.

Mais il y avait aussi beaucoup de citoyens, venus seuls ou en famille, des quatre coins du pays. Des citoyens normaux qui font le choix d’une autre société et voulaient collectivement tirer la sonnette d’alarme ce dimanche après-midi. Comme l’a formulé Wouter Hillaert, porte-parole de Hart boven Hard : « Un point nous unit tous : celui de ne plus accepter la logique d’austérité des gouvernements. Nos sympathisants ne veulent pas que la Belgique évolue vers un pays qui n’aspire plus qu’à satisfaire froidement le profit financier et qui reste sourd aux besoins humains ».

Les mouvements citoyens Tout autre Chose et Hart boven Hard ont réussi à mettre ensemble la diversité des résistances de notre société dans une marche. Cela a semé les graines d’un printemps social qui ne s’oppose pas seulement aux dures politiques d’austérité, mais qui va beaucoup plus loin et qui ne se laissera pas arrêter. 

Ajouter un commentaire

Commentaires

Enfin le peuple se soulève contre ce gouvernement de droite qui veut nous écraser Tous ensemble nous y arriverons