Photo Solidaire

« On ne peut pas remettre des malades de longue durée au travail de manière arbitraire »

Pour certaines maladies, la ministre Maggie De Block (Open Vld) entend établir une durée « normale » d'incapacité au travail. Pour une légère dépression, par exemple, ce serait deux semaines, pour un infarctus, soixante jours... Réaction d'Anne Delespaul, spécialiste santé du PTB et médecin à Médecine pour le Peuple.

« Non, Madame De Block, vous ne pouvez pas appliquer des délais fixes pour la durée d'un burn-out, de douleurs lombaires ou d'un cancer du sein. Cela requiert pour chaque patient une approche adaptée, et ce, en collaboration avec le médecin de famille, le spécialiste et le personnel paramédical, afin d'examiner à quel moment la personne pourra reprendre le travail. Oui, pour le malade de longue durée, il vaut mieux reprendre le travail le plus rapidement possible, de préférence avec un travail adapté. Mais il est essentiel d'examiner pour chaque patient ce qui peut ou ne peut se faire. On ne peut répartir cela dans des cases pré-remplies, avec des limites de temps arbitraires. »

Anne Delespaul insiste également sur la responsabilité des employeurs. Dans certaines entreprises, on retrouve en effet plus de gens avec un burn-out que dans d'autres pourtant du même secteur. Anne Delespaul : « Peut-être faudrait-il aussi qu'on parle de mesures pour les employeurs qui doivent faire des adaptations permettant aux travailleurs malades de retourner au travail ? Ou de leur responsabilité de faire en sorte que leur personnel ne tombe pas malade ou ne le reste pas ? »

Nouvelle attaque contre les malades

La ministre De Block prétend qu'avec cette mesure, elle n'envisage pas d'économies mais, en même temps, elle reconnaît qu'elle espère de la sorte réduire le nombre de malades de longue durée. Mais quid si quelqu'un a besoin de plus de temps que la moyenne pour se rétablir ? Anne Delespaul : « Il s'agit de l'énième attaque de la ministre contre les malades de longue durée. Une fois de plus, elle culpabilise les travailleurs malades. Une fois de plus, elle veut faire croire qu'ils se réfugient dans la maladie et qu'ils ne désirent en aucun cas reprendre le travail. Pourtant, personne ne choisit de tomber malade. Tout le monde a le droit de disposer de suffisamment de temps pour se rétablir et le droit de bénéficier de conditions de travail qui empêchent de tomber malade. La ministre De Block ferait mieux de s'inquiéter des flexi-jobs qui rendent malades et de l'allongement du temps de travail imposé par son gouvernement, au lieu de traquer les gens qui tombent malades en raison de ces mesures. »

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

C'est vraiment une saloperie de ministre , infecte pour les citoyens, je doute fortement de ces capacités de médecin "de pacotilles" , des médecins , il y en a des bons , les bons vous soignent , les mauvais vous les retrouvez en seconde zones , comme médecin conseille , qui est pour l'intérêt de l'état , et non du patient,. Maggie deblock n'est pas pour la santé des citoyens , c'est tout simplement une mer d'individu , elle et son parti politique , dehors de notre gouvernement infecte personnage.
Bonjour suite a une loi votée en avril et passée en juin par ce gouvernement juste au moment des congés payés et de la coupe de football et sans provenir j ai perdu 30 pour cent de mon salaire soit 455 euro par mois je suis atteint de la maladie d ehlers danlos type 3 donc la plus invalidante de la kiné tout les jours pour pouvoir continuer a travailler avec temps partiel médical , voila je me bat pour garder mon emploi en voyant les mesures prises j ai peur de mon avenir , j en peu plus je suis un ancien membre ptb des que je sais je reviens chez vous au vote communale j ai voté ptb et je soutient Raoul et les autres membre comme Germain lien qui mène a un pdf a télécharger et ouvrir pour voir cette fameuse reforme de loi dont tout les travailleurs a temps partiel sont victimes http://www.atelierdroitssociaux.be/node/1307 a mettre sur la table et a dénoncer leurs abus de pouvoir
Vous avez raison Miss Maggie, il faut se débarasser au plus vite de ces malades de longue durée. Je vous propose après un an d'absence de passer à l'euthanasie. Ils ne souffriraient plus ce serait un gros gain pour la sécu, plus de frais médicaux, plus d'indemnités de l'inami et donc du bonus. Cela ferrait quelques avions en plus pour tuer ailleurs. Allé vous êtes sur la bonne voie. Je suis partant et je m'inscris. Gros bisous. Alain
Et sont plan de travail adapté ne fonctionne que pour le patronat , car des que vous accepter cette mascarade , le patron vous vire comme un vulgaire Kleenex ..,car je n’ai pas de travail adapté pour vôtre pathologie. Dit-il !! Je connais une personne qui a eut cette mauvaise blague...
En étant chauffeur routier et en admettant que je suis victime d'un problème cardiaque on va me retirer ma sélection médicale pour un temps ou définitivement. Si je reprend le travail trop vite je deviens un danger en puissance car si je refais un malaise au volant vous imaginez les conséquences?
j espere que au prochaine élèction féderale elle vas dégager , car s et une honte pour un docteur comme cela elle et sans scrupule sans coeur sans cerveaux , rendez vous conte celuis qui fait un infractus obliger de retourner 15 jour après , hein on vois quel a jamais eux de probleme de sante elle enfin jusque au jour ou elle vas exploser , on devrait lui retirer sa licence de docteur s et un danger pour les gens on risque d avoir des probleme si sa continue
Sur l'année qui vient de s'écouler je suis passée 2 fois en chirurgie lourde. On m'a placé 2 prothèses totales de genoux. Mon métier d'infirmière m'a complètement usée. Néanmoins je me faisais une joie de reprendre le travail à mi temps en comptant sur la prime du forem pour trouver un juste équilibre. Fini pour moi cette possibilité. Donc je n'ai plus que à rester au chômage. Un temps plein étant irréalisable. Donc toutes ces lois stupident eloignent les personnes de bonne volonté du marché du travail. Alors que nous pourrions êtres actif en formant par exemple les jeunes générations.
Bonjour, très heureux de cette belle percée du PTB! y a encore du boulot mais le message commence à bien passer dans les consciences! Voici mon message en relation avec votre articles sur les malades de longues durée: j'ai tendance à confondre entre malades de longues durée et malade en invalidité! la ministre vise qui au juste? moi je suis en invalidité depuis 2014 et le médecin conseil de ma mutuelle que j'ai revu en juin dernier, m'a dit que pour lui il clôturait mon dossier et qu'il ne me reconvoquerait plus! d'une certaine façon je ne sais pas si son successeur ne me reconvoquera pas car celui qui me suivait prend sa pension! est ce que la ministre vise aussi les personnes dans ma situation? car si c'est le cas, il me serait impossible de reprendre le travail! merci pour vos éclairages.
une question on parle de beaucoup de faire des changement si ses possible bien sur ici a Grâce-Hollogne il ya une coalition pour les gents en difficulté de nourriture oui je suis au chaumage et mon épouse diabétique type 2 ne sé pas se déplacé récidive de 6 tumeur mon chaumage qui pare complètement pour huissier eau Electrique charge loyer mon épouse a 800 euro pour un moi et on calcule mon chaumage et sont revenus de 800 euro donc pas droit au colis alimentaire vous trouvé sa normale et que il ya Temp de gents qui ne peuve pas finir le moi avec un peux de nourriture trouvé vous normale que mon épouse a une place a mobilité et que quand une personne se gare sans carte la police vient quand il safre passé et mes juste une amende mes ne fait pas bougé la voiture vous aller au centre ville vous faite sa votre voiture vous la retrouvé a la fourrière il ya beaucoup de chausse que on aimerais changé mes beaucoup ne le seront pas care il ya toujours des gents pour dire que se nes pas important voila je termine avec un tout petit peux d'espoir pour mon épouse et peux être des changement dans l'avenir