Nouveau sondage en Flandre : le PTB obtiendrait 6,5 % à Anvers et poursuit sa croissance

Selon le tout nouveau sondage réalisé par VTM, Het Laatste Nieuws et De Morgen dans la province d’Anvers, le PTB obtiendrait 6,5 % des voix à la Chambre. Cela signifie que, dans la province de Peter Mertens, le président du parti, le PTB décrocherait au moins un siège. Au Parlement flamand, le score du PTB est à 5,9 %, ce qui signifie qu’il obtiendrait deux élus et que la tête de liste Jos D’Haese (21 ans) deviendrait le député le plus jeune de l’histoire de cette institution politique. Côté francophone, le sondage d’hier (La Libre/L’Avenir) indiquait que le PTB-go! obtiendrait  8,5 % en Wallonie et 7,5 % à Bruxelles.

« Ce sondage confirme ce que nous percevons sur le terrain, commente Peter Mertens, le président du parti. Nous constatons que, partout, le PTB est bien accueilli, aux portes des entreprises, dans les quartiers populaires, chez les jeunes, sur les marchés, dans les débats d’étudiants… Les gens apprennent à mieux nous connaître chaque jour davantage, nos aspects multiples, nos membres et candidats chaleureux qui sont sur le terrain. Dans cette campagne, chacun ressent bien que nous sommes en pleine croissance. Dans le précédent sondage provincial, début mai, nous obtenions 5,1 % des intentions de vote. Aujourd’hui, c’est 6,5 %. Ces dix derniers jours avant le scrutin sont pour nous extrêmement importants pour poursuivre cette progression. Il est clair que, comme en 2012, nous sommes un des outsiders de cette campagne électorale. C’est justement parce que nous sommes uniques et que nous amenons une autre manière de faire de la politique, une politique qui part d’en bas, que les partis traditionnels ont beaucoup de difficultés par rapport à nous. »

Un respect croissant pour le parti des actes

« Il existe toujours une importante marge d’erreur dans de tels sondages, poursuit Peter Mertens. La prudence reste donc plus que jamais de rigueur. Globalement, ce sondage confirme cependant bien les tendances qui ressortaient de celui de la Gazet Van Antwerpen, début mai : les partis de gauche (PTB, Groen, sp.a) reprennent ensemble 4 à 5 % des voix à la droite par rapport à 2010 et gagnent un siège. Et, certainement sur le terrain, le PTB joue un rôle très important dans cette reconquête des voix par la gauche. On constate un respect croissant pour un parti d’actes, pour nos mandataires qui vivent tous avec un salaire moyen d’ouvrier, pour le travail de Médecine pour le Peuple et pour l’engagement de nos membres. Ce sondage est un encouragement pour tous nos formidables militants qui se démènent sans compter dans cette campagne. »

Un groupe de 5 élus au Parlement fédéral

« Les sondages d’hier et d’aujourd’hui montrent qu’il existe une possibilité que le PTB ait un groupe de 5 élus au Parlement fédéral : 1 pour le Hainaut, 1 pour Bruxelles, 2 pour Liège et 1 pour Anvers. En Flandre, ces trente dernières années, le changement politique est toujours venu d’Anvers, pour se propager ensuite au reste de la Région. C’est ce que nous espérons aussi à l’heure actuelle, qu’à Anvers nous puissions exercer une fonction de locomotive afin de créer la surprise le 25 mai également dans les autres provinces, et obtenir le groupe parlementaire le plus large possible. Liège fonctionne également ainsi pour toute la Wallonie. En tout cas, il est certain que, dans toutes les provinces, tout le monde travaille d’arrache-pied. Nous n’avons jamais eu autant de bénévoles qui s’investissent autant. Une chose est sûre : si victoire il y a, ils l’auront bien méritée ! », conclut en riant Peter Mertens.