Foto Flickr / Goya Bauwens

Nucléaire : « Le gouvernement ou Electrabel, qui tire les ficelles ? »

La ministre de l’énergie Marghem a menti au Parlement et a conservé secret des documents cruciaux, afin de défendre la prolongation des centrales nucléaires Doel 1 et 2. Obligée de rendre des comptes au Parlement, Raoul Hedebouw (PTB) n’a pas manqué l’occasion de l’interpeller : « Il s’agit de la sécurité nucléaire du pays. La ministre doit retirer son projet de loi. »

« Ce n’est que le mercredi 20 mai que nous avons pris connaissance de l’avis du Conseil d’État pour son projet de loi sur la prolongation des centrales nucléaires de Doel 1 et 2. La ministre a caché cet avis durant les commissions alors qu’elle le connaissait depuis des semaines, affirmait Raoul Hedebouw à la sortie des débats en commission de la Chambre le jeudi 21 mai.

En effet, l’avis du Conseil d’État est très clair : il ne peut pas y avoir de prolongation des centrales nucléaires de Doel 1 et 2 sans évaluation préalable de l’impact sur l’environnement. 

”La justification du gouvernement qui prétend que l’ancien permis environnemental des centrales fermées pouvait simplement être reconduit est une 'fiction juridique' ”, a déclaré le Conseil d’État. En bref, le Conseil d’État a tout simplement cramé le projet de loi de la ministre.

Il est temps d’arrêter d’avoir une confiance aveugle dans les conseillers Electrabel très bien représentés dans le Cabinet de la Ministre. Par exemple : Jean-François LeRouge, responsable en matière d’énergie du Cabinet Marghem et ancien cadre d’Electrabel. Apparemment c’est Electrabel qui tire les ficelles dans ce gouvernement, pas l’inverse !

Apparemment c’est Electrabel qui tire les ficelles dans ce gouvernement

Mais pourquoi la ministre a-t-elle menti et caché ces documents ? (Photo ci-contre.) Il s’agit pourtant d’une question cruciale, il s’agit de la sécurité nucléaire du pays. En cas de catastrophe nucléaire à Doel, environ 1,5 million de personnes (sur une zone de 30 km) devraient être évacuées. Ce n’est donc quand même pas normal que, sur un sujet aussi important, la ministre se permette de mentir et refuse de répondre aux questions des parlementaires.

J’ai exigé que tous les documents et les avis soient rendus publics. C’est seulement dans ces conditions que nous pourrons mener un débat sérieux sur l’avis du Conseil d’État, de l’Agence fédérale du contrôle nucléaire et des experts indépendants qui sont tous négatifs sur le projet de loi de la ministre. Nous avons aussi demandé que la Ministre présente des excuses publiques et retire son projet de loi. »

 

Ajouter un commentaire

Commentaires

La liste des "tireurs de ficelles" ne se limite sans doute pas à Électrabel - GDF-Suez - "Engie", il ne faut pas oublier toutes les multinationales financières et industrielles qui, en Belgique comme dans le monde entier utilisent les politiciens pour imposer leurs diktats au bon peuple ainsi qu'aux "gueuropéens" que nous sommes (devenus)... Avec l'imparable alibi de "créer de l'emploi" grâce à "la croissance" si bien générée par "la compétitivité"... Il n'y a qu'une seule voie possible, mes amis : Milton Friedman et le Consensus de Washington pour assurer la rédemption du monde civilisé et son merveilleux mode de vie, tout le reste n'est que fadaises propagées par quelques bolchéviques envieux et grincheux ; N'est-ce pas ?
Cet énorme mensonge par omission de la ministre est glaçant. Je l'ai vue hier au journal télévisé et son attitude était révoltante. J'exigerais sa démission.
Si Ecolo & Cie se souciaient autant du chimique que du nucléaire, on s'en porterait mieux !
La ministre s'est assise aussi sur une étude qui montre que pour quelques aménagements au réseau, on pouvait se passer de Doel 1 et 2 dès l'hiver prochain, en achetant de l'électricité aux Pays-Bas. Outre le vieillissement des centrales déjà bien au-delà de leur durée de vie initialement prévue, la sécurité contre les avions n'est pas non plus assurée. L'avion qui décolle de Liège-Bierset part droit sur Tihange. Si accidentellement ou intentionnellement il va sur la centrale, ça prend deux minutes, aucun avion de chasse ne peut rien faire ! Il faut créer un comité Stop Tihange Immédiatement !!!
Décidément, pour des gens qui prônent tant la rigueur politique, le moins qu'on puisse dire c'est qu'il y a un désordre certain dans cette belle équipe libéralo-? qui devra quand même un jour en arriver à des comportements plus "civiques", ou bien céder la place !
merci de ce pourquoi vous luttez.
il faut licencier sans indemnités ce ministre qui joue avec notre sécurité et est visiblement non seulement incompétente mais dangereuse. Si n' importe quel travailleur avait un tel comportement ce serait licenciement pour faute grave ou alors je ne sais plus sur quelle planète nous sommes.
C'est magnifique. Parfaite illustration du mépris pour la sécurité dans lequel la sinistre Marghem nous tient ; et avec elle le MR, le petit Charles et son gouvernement.
Comme ingénieur, j'étais autrefois en faveur des centrales nucléaires, elles sont techniquement très, très bien sécurisées. Les déchets nucléaires sont certe un problème mais pas insurmontable, et certainement pas plus que les poussières des centrales au charbon. Mais vu tchernobil, catastrophe dû à l’orgueil de dirigeants russes, et à l'insouciance du personnel de la centrale vu la catastrophe au Japon dû probablement à la vénalité humaine, qui à préféré minimiser les risques, pourtant bien connu au japon, de tremblements de terre vu la facilité avec laquelle des étrangers pénètrent dans nos centrales, même si on augmente la sécurité à l'entrée une intrusion ''de l'intérieur '' est toujours possible, il suffit d'y mettre le temps, vu le toujours possible basculement dans la folie d'un membre du personnel (voir le dernier accident d'avion en france) vu la facilité avec laquelle on peut survoler tout site avec un drone, vu la facilité d'une intrusion informatique (voir les centrifugeuses iraniennes avec le virus flame) vu la possibilité de détourner l'usage de combustible nucléaire à des fins militaires vu les effets à très long terme de radiations sur la population vu, après une catastrophe, l'inaccessibilité d'un large territoire (pour la belgique déjà fort petite) pour un temps extrêmement long, et l'incidence génétique de la bio diversité locale, j'estime que toutes les centrales nucléaires doivent être arrêtées et démantelées.
Ah, on sent le lobby nucléaire là derrière, il y a toujours eu un malaise avec le nucléaire en Belgique... Certains politiques recevraient-ils une grosse enveloppe d'électrabel pour faire ce que celle-ci demande??? Non? Bon, pourquoi tant de mystère alors? Ou bien les politiques sont-ils tout simplement incapable de prendre une décision évidente, celle de sortir au plus vite du nucléaire, mais cela demande de travailler sur des alternatives , et certains politiques n'aiment pas de travailler, ils préfèrent pavaner...
Je suis fier de d'être membre du PTB. Les élus du parti, méritent toute notre confiance et notre sympathie. Oui, je pense que nos gouvernants ont du soucis à se faire, surtout s'ils ne jouent pas le jeu de la clarté et de la transparence, ils s'exposeront à ce genre de remarques. Merci Camarades?