Le PTB Hasselt a mené une action d’aide aux jeunes parents, personnes âgées ou lourdement chargées pour les aider à monter les escaliers, faute d’escalator fonctionnel. (Photo PTB Limbourg)

Problème d’escalator ? Appelez le PTB !

Dans une gare ou une station de métro, un escalator n’est pas un luxe mais une question de mobilité de base. Lorsqu’il est en panne, cela embarrasse de nombreux citoyens. Donc, le PTB agit.

Cela peut parfois aller vite. Lundi 24 octobre, le PTB Gand menait une action dans la gare de Gand-Dampoort pour exiger la réparation de l’escalator, en panne depuis quatre mois. Selon la SNCB, les pièces de rechange étaient « introuvables » et il était « impossible d’établir un timing » pour la réparation. 

Mais trois jours plus tard, on a subitement vu deux techniciens s’affairer sur l’escalator. « Les pièces introuvables ont donc été trouvées. Apparemment, notre action a quand même incité les responsables à bouger », réagissait alors Tom de Meester, du PTB Gand, qui se montrait satisfait tout en restant prudent. « Cet escalator a plus de 40 ans et peut donc très vite retomber en panne », expliquait-il. Il avait raison car, deux semaines plus tard, c’était le cas. Le PTB a donc immédiatement lancé une pétition pour exiger un nouvel escalator. 

En panne depuis… vingt ans

Il n’y a pas qu’à Gand que les voyageurs se retrouvent devant des escalators en panne. Et il n’y a pas qu’à Gand que le PTB agit face à ce problème. 

A la gare de Hasselt, le PTB a agi pour les jeunes parents avec des poussettes, les personnes âgées et celles lourdement chargées. « Ici, il n’y a d’ailleurs pas que les escalators qui sont perpétuellement en panne, toute la gare se délabre, constate Kim De Witte, du PTB Hasselt. Les carrelages muraux tombent, les revêtements des sols sont tout à fait usés, les quais sont trop bas, l’éclairage laisse plus qu’à désirer… Auparavant, l’entretien des gares était fait par la SNCB elle-même. Aujourd’hui, l’entretien et la réparation sont sous-traités à des sociétés privées. Conséquence : en cas de panne, il faut d’abord faire effectuer un devis, puis lancer un appel d’offres… » Et entre-temps, l’escalator ne fonctionne pas. Pourtant, à Hasselt aussi, l’escalator s’est remis à fonctionner comme par miracle après une action du PTB local…

Parfois, c’est encore plus fort. L’escalator de la gare d’Anvers-Sud est en panne depuis… vingt ans ! En 1998, la SNCB avait déjà promis d’effectuer les réparations nécessaires, qui ne sont jamais venues. Ici aussi, le PTB a mené une action. « J’ai 24 ans, mais je ne me souviens pas avoir jamais vu ces escalators fonctionner, explique Jos D’Haese, du PTB Anvers. Tous les jours, 1 800 voyageurs pâtissent ici des économies incessantes sur les chemins de fer. »

Investir

En 2011, le PTB avait aussi agi localement pour faire réparer les escalators de la station de métro Étangs noirs à Molenbeek. Entre autres suite à une pétition signée par 1 200 Molenbeekois, le problème a été mis à l’agenda politique et la réparation a eu lieu. Même si, depuis, il est à nouveau hors-service.

Il est urgent d’investir davantage dans les services publics comme la SNCB, au lieu d’économiser à mort sur ceux-ci. Actuellement, la SNCB doit économiser 3 milliards d’euros d’ici 2018. Le PTB demande au gouvernement de libérer des moyens pour investir dans les gares de quartier, afin de pouvoir garantir une réelle mobilité de base aux navetteurs. 

Article publié dans le mensuel Solidaire de décembre 2016Abonnement.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Un petit clin d’œil.....cela prouve une fois de plus que le PTB sait grimper (les escaliers et dans les sondages) sans escalator.
Bonsoir Je lis que le PTB, dont je suis membre depuis peu , interviendrait pour remettre en service certains escalators de gare. Depuis des années, la plupart des escalators de la célèbre gare de Liège palais , en plein centre de la superbe ville socialiste de Liège, sont déclarés par affiche comme étant des escalators DEFINITIVEMENT HORS SERVICE. Un scandale, mais à la SNCB, on n'est plus sur un scandale près . Merci d'avance pour votre éventuelle intervention