Quand on confond démocratie avec égocratie

auteur: 

Webteam

« Joël Dachelet confond démocratie avec égocratie. Comme il n'a pas obtenu ce qu'il voulait, il a été voir ailleurs » réagit Thierry Warmoes, président du PTB-Namur. « Au PTB-go!, il n'y a pas de place pour la lutte des places. Nous défendons des valeurs de démocratie, de solidarité et de collectif. Des valeurs qui semblent devenues étrangères à Monsieur Dachelet. »

Joël Dachelet a annoncé son départ du PTB à Ciney et annonce qu'il sera tête de liste à la Région pour le Mouvement de Gauche. La situation s'est dégradée après qu'il se soit vu confier, par la direction de campagne de la province de Namur, la deuxième place à la Région à Dinant alors qu'il briguait la tête de liste. Thierry Warmoes, président de la section namuroise: « La base a été consultée lors de la confection des listes. Il y a des organes de décision, comme dans tous les partis. C'est justement parce qu'il jouait de plus en plus sa carte perso que la direction de campagne du PTB a décidé en équipe que Monsieur Dachelet ne serait pas tête de liste.  Comme Monsieur Dachelet n'a pas eu gain de cause, n'a pas joué en équipe, il s'est retourné contre le PTB-go! Aucun membre du PTB à Ciney ne l'a d'ailleurs suivi dans sa décision » conclut Thierry Warmoes.