Rencontre des vents de gauche latino-américain et européen

auteur: 

Marc Botenga

Ce jeudi11 juin 2015,, les vents de gauche latino-américains, caraïbiens et européens se rencontraient au Sommet des peuples, devant plus de 1500 personnes à Bruxelles. Parallèlement au sommet entre l'Union Européenne et les pays du CELAC (la Communauté d'États latino-américains et caraïbes) se réunissaient en effet des organisations populaires, des ONG ainsi que d'éminents orateurs des 43 pays d'Amérique latine et d'Europe.

Jeudi soir la Basilique de Koekelberg accueillait alors une soirée impressionnante pour clôturer ce Sommet des peuples avec la présence d'entre autres Aleida Guevara, fille du Che; Rafael Correa, président de l'Equateur ; Miguel Díaz-Canel, vice-président de Cuba ; Jorge Arreaza, vice-président du Venezuela ; Anastasia Gkara, députée grecque, Ralph Gonsalves, premier St. Vincent & The Grenadines,...

Avec des discours à contre-courant de la pensée dominante sur le climat, l’immigration, la crise et l'inégalité, la dette et le libre-échange. Avec ce vent d’espoir traduit par Aleida Guevara « Oublions le ‘je’ pour construire un ‘nous’, avenir des peuples de demain »

Le sommet UE-CELAC avait effectivement lieu à un moment clé. En Europe, la Grèce refuse d'appliquer l'austérité que veut lui imposer l'Union européenne, l'Espagne voit le succès des listes de gauche et les 100.000 Portugais manifestent à Lisbonne pour une politique de gauche. En Amérique latine, d'importants pays membres de la CELAC - comme la Bolivie, l’Équateur, le Venezuela et Cuba, mais également l'Uruguay ou l'Argentine – tentent un développement et des politiques sociales alternatives, souvent en lien direct avec leurs mouvements sociaux. Cela porte notamment sur le plan social à des résultats impressionnants. Le contraste avec les ravages des programmes d'ajustement structurel des années '90 est énorme.

Peter Mertens, président du PTB, et Raoul Hedebouw, député PTB, étaient présents à ce meeting enthousiasmant. Pour ce dernier, "les peuples d'Amérique latine et d'Europe doivent s'unir contre ce système économique qui est la cause de tant de misère."

‪#‎elpueblounidojamasseravencido‬ ‪#‎PeoplesSummitBE‬
(Photos Solidaire, Salim Hellalet)

Plus de 1500 personnes se sont réunies au Sommet des peuples à Bruxelles, le 11 juin 2015.

Peter Mertens et Rafael Correa, président de l’Équateur.
Raoul Hedebouw et Aleida Guevara, fille du Che.

Peter Mertens et Miguel Díaz-Canel, vice-président de Cuba.
De gauche à droite: Jorge Arreaza, vice-président du Venezuela ; Ralph Gonsalves, Premier ministre Saint-Vincent-et-les-Grenadines ; Peter Mertens, Raoul Hedebouw et Lydie Neufcourt du PTB.
Anastasia Gkara, députée grecque de Syriza.