Liza Lebrun (Photo Solidaire)

Un duo de femmes jeunes et engagées pour emmener les listes PTB-go! au Brabant wallon

Le PTB joue la carte de la jeunesse et de l'engagement en Brabant wallon. Les deux têtes de listes ont moins de 26 ans. Liza Lebrun et Melissa Cornelis seront les deux jeunes femmes qui tireront respectivement la liste fédérale et régionale.

Après avoir décroché plus de 50 élus locaux en 2012, le PTB ambitionne en 2014 d’augmenter ses résultats électoraux et d’obtenir les premiers élus de son histoire au Parlement fédéral ainsi que dans les différents parlements régionaux. « Nous allons nous battre pour augmenter notre impact aussi ici dans le Brabant-wallon, pour mettre en avant notre alternative et les idées ainsi que les solutions qu’on défend », déclare Liza Lebrun.

Liza Lebrun 26 ans, étudiante en sociologie à l’UCL, présidente de Comac – le mouvement de jeunes du PTB - pour la section de Louvain-La-Neuve depuis mai 2013, sera tête de liste pour la chambre.

Melissa Cornelis, 23 ans, étudiante en sciences politiques également à l’UCL et demandeuse d’emploi sera quant à elle tête de liste pour le Parlement Wallon.

Pour faire campagne, le PTB s’appuiera notamment sur la grande enquête qu’il réalisé ces 4 derniers mois auprès de 41.420 belges et de laquelle le thème de la pauvreté ressort très fortement, parmi toutes les catégories socio-économique, géographique ou d’âge.  « Un signal très important pour les gens qui ont des difficultés à nouer les deux bouts, mais aussi pour tous les autres déclare Melissa Cornelis. Nous exigeons donc résolument que tous les revenus et allocations au-dessous du seuil de pauvreté soient augmentés à un niveau de vie décent. Il n’est pas acceptable que des pensionnés, des chômeurs, des handicapés ou des personnes dépendant du revenu de survie vivent sous le seuil de pauvreté en Belgique, un des pays les plus riches au monde. Ramener toutes les  allocations au-dessus du seuil de pauvreté coûterait 1,5 milliard d’euros par an. C’est une somme, mais c’est parfaitement payable quand on la compare à l'argent dépensé pour les intérêts notionnels. Cette politique de cadeaux fiscaux coûte en effet 6,2 milliards par an à notre pays. Il s’agit donc de faire des choix. »

Engagée sur le campus de Louvain-La-Neuve depuis de nombreuses années, Mélissa Cornelis constate aussi les difficultés grandissantes pour les jeunes étudiants : « Le coût des études direct et indirect (loyers, nourriture, etc) augmentent sans cesse dans une situation économique qui se détériore souvent en parallèle pour les familles.  Force est de constater que cela constituent un frein toujours plus grand pour l’accès de nombreuses catégories de jeunes à l’enseignement supérieur. Cela n’est pas acceptable pour nous explique Melissa Cornelis. Nous voulons défendre un enseignement qui soit public, de qualité et réellement accessible à tous. ».

Face à la situation sociale qui se dégrade en Belgique et dans un cadre où tous les partis se retrouvent à participer au gouvernement à un niveau ou à un autre, le PTB entend ainsi porter une véritable voix d’opposition dans les débats. « Nous voulons porter une voix alternative, nous voulons être réellement le parti des travailleurs, des jeunes et de tous ceux qui ont du mal à boucler leurs fins de mois », résume Liza Lebrun.

Contact presse: Liza Lebrun, 0497/90.91.00

Liza Lebrun

26 ans, est diplômée en histoire contemporaine à l’ULB et étudiante en sociologie à l’UCL. Son engagement politique date du début de l’adolescence et c’est via les questions anti-impérialistes et écologiques que tout a commencé : soutien à la cause palestinienne, intérêt très marqué pour les situations néocoloniales en Afrique, indignation face à l’usage du nucléaire et lutte contre les inégalités et le rejet de l’autre.  Actuellement jobiste au Quick elle est passée par toutes sortes de jobs étudiants (ou non) pourris. Ce parcours l’a particulièrement sensibilisé aux questions des conditions de travail (et de non-travail) des jeunes et moins jeunes : « ma mère est chômeuse et je fais depuis quelques années  partie des très nombreux étudiants qui doivent travailler pour payer leurs études. La crise économique et les difficultés qu’elle engendre, je les vis au quotidien… Pas facile de cumuler études et job ! »

Melissa Cornelis

23 ans, est également étudiante à l'UCL et membre du PTB depuis plusieurs années. Elle tirera la liste PTB-Go ! aux élections régionales pour le Brabant Wallon, province dans laquelle elle a grandi. Fille d'une modeste famille anversoise d'un côté et d'un ancien Sabénien de l'autre, elle vit comme tout le monde de plein fouet la réalité d'une société qui place le profit avant les gens. Le soutien au seul parti qui défende les intérêts des travailleurs aussi bien du nord que du sud du pays était donc évident. Elle part du constat que les gens en ont marre d'être pris pour les dindons de la farce politique, et qu'il est impératif de se rassembler dans une opposition politique claire afin de dénoncer le consensus entre les partis traditionnels qui ne semblent pas mal à l'aise face à la précarité des jeunes, aux chiffres du chômage, aux pertes d'emploi etc.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Comment je peux vous aider dans votre campagne dans le brabant wallon. Bien à vous