Wallonie : le PTB s'oppose à l'augmentation de 10% de la taxe poubelle

Le PTB demande le maintien des subsides aux intercommunales liés au traitement des déchets. Il n’est pas question d’aller chercher dans la poche des gens de quoi combler le trou du budget. Le gouvernement wallon sait pourtant pertinemment qu’en coupant dans les subsides des intercommunales, l’intégralité du coût est reporté vers le citoyen dans la logique du coût vérité.

« C’est un comble pour le gouvernement wallon, qui s’était interdit toute nouvelle taxe depuis le début de son mandat. "Ceci n’est pas une nouvelle taxe", a encore répété Carlo Di Antonio, ministre wallon de l’Environnement. Mais il augmente de 10% une taxe existante. On ne devrait pas jouer sur les mots quand on joue avec les revenus des gens », réagit Frédéric Gillot, député wallon du PTB.

Le Wallon trie toujours plus, année après année, le coût de la taxe poubelle augmente sans arrêt depuis 2009. « A Herstal, la taxe poubelle a augmenté de 65% entre 2009 et 2013. Plus on trie, plus on paie. En réalité, le coût vérité est le moyen rêvé de mettre les Wallons à contribution de la rigueur budgétaire », critique le député PTB. Le ministre Di Antonio s’est d’ailleurs récemment plaint en commission de voir les revenus de la taxe poubelle diminuer. Perspective environnementale, vous aviez dit ?

Le montant des subsides en question n’est pourtant pas de taille à faire trembler le budget wallon : on parle de 5 à 6 millions d’euros. « Pas les moyens de payer ça ? Il suffit de jeter un coup d’œil au budget 2016 pour voir que le gouvernement peut faire de tout autres choix. 27 millions de subsides aux entreprises pour le plan numérique, 6 millions de subsides aux entreprises pour des service de consultance, 650.000 euros pour une asbl de promotion de la ville de Charleroi, 500.000 euros de subsides pour l'asbl Microsoft Innovation Center... Et le gouvernement wallon n’aurait pas d’argent pour empêcher 10% d’augmentation d’une des taxes les plus injustes qui soient ? », demande Frédéric Gillot.

Le PTB demande le maintien des subsides aux intercommunales pour le traitement des déchets et s’oppose à toute augmentation de la taxe poubelle. C’est aux épaules les plus larges de payer les charges les plus lourdes. Les moyens sont là, c’est une question de choix.