Herstal :: Victoire ! La mobilisation fait reculer le parking payant.

auteur: 

PTB Herstal

Lundi 29 juin, au conseil communal de Herstal, le Bourgmestre Frédéric Daerden a annoncé de gros changements dans le plan de parking payant. Un plan de stationnement, selon lui, plus « simplifié » et comportant « plus de gratuité ». Pour Maxime Liradelfo, conseiller communal PTB à Herstal, « ce changement est en réalité un tournant important, une victoire dans la lutte contre le parking payant et le fruit de la mobilisation menée depuis plus de deux ans sur la commune. »

Le PTB Herstal donnait une conférence de presse cet après-midi dans ses locaux pour réagir à l'annonce des changements du parking payant. Dans le nouveau plan de parking, il est question d’une forte diminution du nombre de places payantes dans la ville qui passerait de 700 à 275. Mieux encore, dans l’hypercentre, le nombre de places de parking payant serait presque divisé par 5 et passerait de 327 à 61. 10 rues seraient encore concernées par le parking payant.

Pour Maxime Liradelfo (PTB), ces décisions ne sont pas le fruit du hasard mais bien le résultat d’une large mobilisation populaire contre le parking payant à laquelle le PTB a largement contribué : « Nous pouvons nous réjouir aujourd’hui car ces gros changements constituent une belle victoire que nous avons pu arracher en nous mobilisant avec les citoyens et les commerçants. Il aura fallu 5400 signatures contre le projet, 2 rassemblements de plus de 250 personnes au conseil communal, des milliers de P.V. et de plaintes, de nombreuses interventions au conseil communal,  ainsi qu’une enquête sur les conséquences du parking payant (que nous avons lancé au mois de mai) pour faire reculer la majorité PS-EPH dans ce projet de non-sens. »

Et le conseiller de rappeler : « Nous avions dès le départ mis en garde que cette privatisation de l'espace public allait se reporter sur le portefeuille du citoyen dans la course folle à la rentabilité  menée par Besix Park pour engranger des profits. Et ces derniers mois, cette crainte s'était vérifiée avec notamment la pluie de P.V. que les Herstaliens ont reçu. Aujourd’hui, le Bourgmestre reconnait d’ailleurs que Besix Park a dressé 100 P.V. par jour. Les premiers résultats de notre enquête lancée en mai démontrent déjà que 45% des personnes sondées ont reçu au moins un P.V. à 25€ et 77% des personnes avouent avoir déserté l’hypercentre en raison du parking payant.» La colère des Herstaliens a été finalement partiellement entendue.

Malgré ces gros changements,  Maxime Liradelfo veut rester les pieds sur terre et conclut : « Le plan de parking payant va changer mais il va rester payant, dans les mains de Besix Park pendant encore 39 ans. Il y a un an à peine, la majorité PS-EPH nous a rabâché les oreilles en nous disant que le contrat avec Besix Park était négocié et que nous ne pouvions rien y faire. Les changements obtenus aujourd’hui nous prouvent le contraire. Oui, les choses peuvent changer et nous continuons le combat pour un parking gratuit et public ! »

Aperçu des changements annoncés

  • Diminution du nombre de places payantes de 700 à 275. (De 327 à 61 dans l’hypercentre)
  • Conversion de zones payantes en zones bleues (2 heures gratuites)
  • 1 seul type de tarification > 1 zone payante
  • Le passage du parking de la piscine devient une zone bleue
  • Le parking Browning devient gratuit
  • Les contrôles des agents de Besix Park seront validés 3 minutes après le contrôle pour marquer la tolérance
  • Facilitation de la procédure de recours
  • Marquage au sol de la zone bleue
  • Renforcement de la prévention

Ajouter un commentaire