Le PTB s’oppose totalement à l’achat de nouveaux avions de guerre

En ce mois d’août 2014, les commémorations de la Première Guerre mondiale nous remontrent les images de l’horreur de la Grande Guerre qui, voici tout juste un siècle, semait la mort et la dévastation dans notre pays et dans le monde. Alors que les discours répètent à l’envi « Plus jamais ça ! », en ces mêmes jours d’août, la coalition de droite en négociation pour la formation du gouvernement fédéral entame le chapitre de la Défense dans ses projets gouvernementaux. Et quelle est la première décision qu’elle prend ? Acheter des avions de guerre !

Il s’agit de remplacer les chasseurs F-16 par d’autres « avions de chasse », en fait des avions de combat offensif et de bombardement, qui peuvent aussi transporter les missiles nucléaires américains de la base de Kleine Brogel. Ceux-ci s’insèrent dans la stratégie de l’Otan, qui nous a déjà menés en Afghanistan et en Libye, avec les conséquences catastrophiques que l’on sait.

A un moment où les familles, les étudiants, les jeunes qui viennent de terminer leurs études, les personnes âgées, les pensionnés et les travailleurs en général entendent que l’on va opérer de sévères économies (au fédéral et au régional) dans l’enseignement, les crèches, les maisons de repos et l’énergie – en attendant la suite – pour épargner au total 17 milliards, Kris Peeters et Charles Michel trouvent sans problème des milliards pour 40 avions de guerre. Selon le mouvement pour la paix, ceux-ci ne coûteraient d’ailleurs pas 4, mais 6 milliards. Un tel montant suffirait à augmenter tous les revenus de remplacement au-dessus du seuil de pauvreté en Belgique pendant quatre ans. Et le prix d’un seul de ces avions de combat permettrait d’engager pendant un an 3.750 enseignants supplémentaires en Belgique.

Le PTB s’oppose fermement à tout achat d’avions de combat, et veut que l’on passe d’une politique de défense militaire à une politique de défense non-militaire. Pourquoi la Belgique ne pourrait-elle pas développer sa propre vision de paix et de stratégie, en dehors du carcan de l’Otan ? Au lieu d’une participation à des interventions militaires avec des avions de combats flambant neufs et hors de prix, nous pourrions nous spécialiser dans des initiatives de paix et de désarmement. Nous l’avons déjà fait précédemment dans des opérations de déminage et contre des bombes à sous-munitions et à uranium. D’autres petits pays procèdent de la sorte : la Norvège pour la médiation dans les conflits, la Suisse dans l’aide humanitaire internationale. Ne serait-ce pas là une manière plus appropriée de commémorer la guerre de 14-18 ?

 

 

 

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.

Commentaires

Je trouve cela également scandaleux , alors que l'ont veux économisé 17 milliard sur le dos du peuple ,tous cela pour être à la botte des état unis et comme justificatif répondre aux exigence de l'OTAN ,Je crois qu'il y a d'autre priorités en ses temps difficile pour chacun d'entre nous
Populisme. Il faut exiger des compensations et promouvoir l'achat du J-31 chinois. On pourrait l'occidentaliser, vendre nos produits en Chine d'avantage, et peut-être même vendre des J-31 fabriqués en Belgique pour la Chine, bref ne rien dépenser en fait, voir même gagner. Le PTB peut prendre les devants et contacter la Chine.
Stop à toutes dépenses d'achats de matériel de guerre en Belgique , Afghans...Somaliens...etc...leur proposer des PLANS DE PAIX et rien d'autres ...qu'est ce que le tordu de Reynders a....a tjs vouloir vider nos caisses déjà trop vides....pour aider le MONDE ENTIER ????????????.....occupons nous de la misère en Belgique avant de vouloir sauver le MONDE ENTIER ....comment est ce possible ??,..c'est comme si des parents qui ne sauraient plus nourrir SES PROPRES ENFANTS se proposeraient d'aller nourrir des enfants Afghans ????? ou Somaliens ???..Reynders...tu perds la tête ou ALORS tu reçois des pots de vin ou tu te remplis encore les poches en magouillant ?????...