Belgique

« Aujourd'hui, des dizaines de milliers d'enfants qui grandissent dans la pauvreté ont trouvé des chaussons vides pour la Saint-Nicolas. Ça, ça aurait valu une crise politique ! Mais non, on a une crise sur un pacte non contraignant ! »

Le financier carolo Albert Frère, qui vient de décéder à 92 ans, était un des symboles du capitalisme belge. Il lègue à ses héritiers une fortune gigantesque : 6,3 milliards d'euros. Comment a-t-il fait pour accumuler un tel capital ? Il a usé de diverses techniques, mais sa méthode préférée était certainement de pomper l’État. Aperçu…

C’est ce qu’on appelle du cynisme. Provoquer une crise de l’asile pour des raisons électorales, voilà la stratégie du Secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Theo Francken. Il a décidé de limiter radicalement le nombre de réfugiés qui peuvent introduire une demande d’asile. « Un choix politique », selon le porte-parole de l’Office des Étrangers, qui estime que l’Office « pourrait en principe accepter plus » de demandeurs d’asile.

Le dossier des métiers pénibles est suspendu comme une épée de Damoclès au-dessus de la tête du gouvernement. Kim De Witte, le spécialiste des pensions du PTB et auteur de De Grote Pensionroof (le grand hold-up des pensions) analyse la question et présente des pistes pour en sortir.

Nos salaires réels baissent. C’est ce que beaucoup ressentent à la fin (la moitié?) du mois, et c’est ce qu’a confirmé le dernier rapport sur les salaires de l’Organisation internationale du Travail (OIT). Un constat que certains contestent. Voici pourquoi nos salaires baissent bel et bien et pourquoi il faut inverser la tendance.

Les récentes augmentations des prix de l’essence et du diesel on constitué un coup dur pour le revenu des travailleurs. En effet, cette hausse n’est pas prise en compte dans l’indexation des salaires. Le PTB a donc introduit une proposition de loi pour rétablir un véritable indice des salaires qui prend en compte le prix de l’essence et du diesel.

Ce 29 novembre, de nombreux travailleurs wallons manifesteront encore une fois à Namur contre la réforme des APE. Une réforme qui, contrairement à ce que le gouvernement MR-cdH prétend, est avant tout une mesure d'austérité qui coûterait de nombreux emplois et des services indispensables.

Le mouvement des gilets jaunes impressionne par sa détermination. Face à cette mobilisation des politiciens traditionnels grassement payés par nos impôts réduisent la colère des gens à un problème de « perception ». « Dans quel monde vivent-ils ? » réagissent les gilets jaunes, qui restent mobilisés. C’est que leur mouvement porte sur bien plus de choses que la seule hausse du carburant.

Nous pouvons encore sauver le climat. Le PTB a un plan, qui mise sur la technologie de l'hydrogène. Pour le mettre en œuvre, il va falloir changer radicalement et opter pour une planification écologique. Bref, opérer une révolution climatique. Le 2 décembre, le PTB portera ce plan lors de la manifestation Claim the Climate à Bruxelles.

À travers un mouvement d’ampleur nationale particulièrement bien organisé, les travailleurs de bpost ont fait reculer le CEO Koen Van Gerven dans ses plans et ont arraché de belles avancées. Une étape importante dans leur lutte pour de meilleures conditions de travail, de meilleurs salaires, et plus de respect.

Pages