Province d'Anvers

Que sont devenus les engagements et les promesses du PTB, trois ans après avoir obtenu ses premiers élus locaux à Anvers ? Les candidats avaient promis d’œuvrer à être la voix de l’opposition qui vient d’en bas, à une gestion politique en faveur des 99%, à réunir au lieu de diviser. Les élus ont rendu des comptes à mi-mandat à la population anversoise lors de quatre soirées de rencontre.

Samedi dernier 11 avril, trois dockers ont perdu la vie dans le port d’Anvers. Le PTB, actif depuis des années dans le secteur du travail portuaire, exprime sa toute sa sympathie aux proches, et appelle à appliquer des exigences de sécurité beaucoup plus strictes dans les conditions de travail.

« Notre cœur est à gauche, et il bat plus que jamais. » A l'occasion de la réception de Nouvel An du PTB à Anvers, vendredi 16 janvier, Peter Mertens, président du PTB, a pris la parole. Voici son discours intégral.

Dans la province d’Anvers, la grève a démarré dès dimanche en fin d’après-midi, avec la mise à l’arrêt du pilotage portuaire. Dès 17 heures, plus aucun bateau ne pouvait entrer dans le port ni en sortir. Dans le nuit de dimanche à lundi, dès 2 heures, de grands piquets de grève ont bloqué tout accès aux grandes entreprises de pétrochimie. Toutes les grandes entreprises anversoises sont en grève.

Lors de la journée du 24 novembre, à Anvers, il n’y a pas qu’au port et dans les industries que le mécontentement s’est exprimé. Dans le secteur social, la colère est tout aussi forte, comme l’a mis en évidence l’action de Hart boven Hard dans la ville de Bart De Wever.

Une grève très bien suivie. C’est ce qu’on a pu constater à tous les piquets de la zone portuaire d’Anvers. L’enjeu est important, chacun s’en rend bien compte. La détermination est donc grande. Tout le monde est prêt à remettre ça le 15 décembre, et même en plus grand nombre. Ce 24 novembre, Solidaire était sur place pour sentir l’atmosphère.

Nous gagnons et, en même temps, nous perdons. C’est ce double sentiment qui domine durant la soirée des résultats électoraux du PTB à Anvers, à la Zuiderpershuis. De la joie pour les sièges remportés en Wallonie et à Bruxelles ; de la déception parce que Peter Mertens ne siègera finalement pas, malgré une très belle progression et à peu de pourcentage près, au Parlement fédéral. Mais une chose est certaine : le PTB est constitué de gens qui ne renoncent jamais.

Selon le tout nouveau sondage réalisé par VTM, Het Laatste Nieuws et De Morgen dans la province d’Anvers, le PTB obtiendrait 6,5 % des voix à la Chambre. Cela signifie que, dans la province de Peter Mertens, le président du parti, le PTB décrocherait au moins un siège. Au Parlement flamand, le score du PTB est à 5,9 %, ce qui signifie qu’il obtiendrait deux élus et que la tête de liste Jos D’Haese (21 ans) deviendrait le député le plus jeune de l’histoire de cette institution politique. Côté francophone, le sondage d’hier (La Libre/L’Avenir) indiquait que le PTB-go! obtiendrait  8,5 % en Wallonie et 7,5 % à Bruxelles.

Nouveau sondage en Flandre : le PTB obtiendrait un siège à Anvers et reprend des voix à la droite
Selon un tout nouveau sondage, dans la province d’Anvers, le PTB obtiendrait un siège à la Chambre et un siège au Parlement flamand, où il n’est qu’à 0,09% de décrocher un deuxième siège.

24 Novembre 2014
 

Grève tournante provinces du Hainaut, Luxembourg, Limbourg et Anvers