Anvers (Antwerpen)

Dimanche 30 mars, 1 600 personnes ont participé à la Fiesta Social, grand meeting électoral du PTB à Anvers. Voici le discours du président, Peter Mertens, conseiller communal à Anvers et tête de liste aux élections fédérales.

Plus de 3 000 emplois supprimés dans des licenciements collectifs depuis début 2014, 50 000 chômeurs exclus le 1er janvier 2015, des dizaines de milliers d’autres qui voient leurs allocations réduites en dessous du seuil de pauvreté… Ce lundi, ils étaient plusieurs milliers partout en Belgique à dire « Non ! »

C’est avec consternation que le PTB+ a pris acte de la décision imposée par le gouvernement flamand d’effectuer malgré tout la liaison de l’Oosterweel, le méga-projet d’agrandissement du Ring d’Anvers. « Normalement, on pourrait attendre d’un gouvernement qu’il clôture la législature sur un point culminant. Mais, avec son accord avec le consortium Noriant, ce gouvernement a atteint un fond historique.

À Anvers, selon sa bonne habitude, le président du PTB Peter Mertens a accueilli les quelque 1 000 personnes présentes par un discours ravageur qui s’en est pris successivement aux amendes SAC, à l’échec de la lutte contre la pauvreté, à la culture de la gratte chez Dexia, à la chasse aux chômeurs et à la « politique tribale du régner pour diviser ». Un extrait.

Mardi matin, le PTB faisait savoir que Jos D’Haese allait être tête de liste pour le Parlement flamand dans la province d’Anvers. Il est jeune, dévoué, sociable, écologiste et il est le symbole de tout ce qu’est le PTB aujourd’hui.

La présentation de presse des têtes de listes du PTB+ pour la province d’Anvers a attiré beaucoup de monde. Le parti avait promis une surprise : à côté de la valeur sûre Peter Mertens, qui tirera la liste pour la Chambre, c’est le jeune Jos D’Haese qui sera tête de liste pour le Parlement flamand.

Un an après les élections communales, nous jetons un coup d’oeil en arrière sur le travail des élus du PTB lors de l’année écoulée. Mie Branders et Mohamed Chebaa sur y aller fort, le plus douloureux et faire la différence dans la rue et dans le conseil.

Un an après les élections communales, nous jetons un coup d’oeil en arrière sur le travail des élus du PTB lors de l’année écoulée. Dans 7 districts de la ville d'Anvers, le PTB a obtenu des élus. Nous leur donnons la parole : sur la soupe dans les écoles, les plans de fermeture de jardins d'enfants et de parcs, les locaux d'une association de jeunes, les logements sociaux, les transports en commun...

Un an après les élections communales, nous jetons un coup d’oeil en arrière sur le travail des élus du PTB lors de l’année écoulée. Dans 7 districts de la ville d'Anvers, le PTB a obtenu des élus. Nous leur donnons la parole : sur la soupe dans les écoles, les plans de fermeture de jardins d'enfants et de parcs, les locaux d'une association de jeunes, les logements sociaux, les transports en commun...

Un an après les élections communales, nous jetons un coup d’oeil en arrière sur le travail des élus du PTB lors de l’année écoulée. Dans 7 districts de la ville d'Anvers, le PTB a obtenu des élus. Nous leur donnons la parole : sur la soupe dans les écoles, les plans de fermeture de jardins d'enfants et de parcs, les locaux d'une association de jeunes, les logements sociaux, les transports en commun...

Pages