Zelzate

Après s’être longuement penché sur la question, le Conseil des contentieux électoraux a déclaré que les résultats du scrutin à Zelzate étaient valides. Les contestations du bourgmestre sortant ont été jugées non fondées. Le message démocratique des habitants de la commune se voit ainsi confirmé.

Suite à l’accord de majorité communale conclu part les socialistes du sp.a et le PTB à Zelzate, les partis de droite, N-VA et Open VLD en tête, hurlent au scandale. Au point d’en appeler à l’instauration d’un cordon sanitaire autour du PTB. Mais qu’est-ce qui leur fait si peur ? Peut-être les propositions sociales et écologiques présentes dans l’accord ? Découvrez-les ici et faites-vous une idée par vous-même.

La commune de Zelzate, située au Nord de Gand, sera désormais dirigée par une majorité de gauche. Le PTB sera donc au pouvoir dans une commune, et c'est une première. Le sp.a et le PTB ont conclu un accord de majorité qui opte radicalement pour la participation citoyenne, une taxation juste et une vraie politique sociale qui investit dans les gens.

Fumée blanche à Zelzate. La commune, située au nord de la ville de Gand, sera dirigée pour les six prochaines années par une « coalition pour l'avenir » composée par les socialistes flamands du sp.a et le PTB. « Nous voulons que Zelzate redevienne une commune chaleureuse, sociale et démocratique », explique Geert Asman, chef de file du PTB local, qui sera Premier échevin.

Le PTB Zelzate a répondu positivement à l'appel de la plateforme associative « Belfius est à nous » (www.belfiusestanous.be) pour que chaque commune prenne position contre la privatisation de Belfius et pour que Belfius devienne une banque publique.

La commune de Zelzate va adresser une lettre au Premier ministre Charles Michel et au ministre président flamand Geert Bourgeois en leur demandant de supprimer les économies qu’ils ont prévues. La lettre vient après une motion introduite par le PTB.

Un an après les élections communales, nous jetons un coup d’oeil en arrière sur le travail des élus du PTB lors de l’année écoulée. Geert Asman sur la présence de 250 personnes au conseil communal, une belle victoire et une lutte en cours.