Région wallonne

La Sogepa, le bras financier de la Région wallonne, a décidé de procéder à une « analyse plus en profondeur » des comptes de sa filiale, la FSIH, durant les années 2003 et 2004 (les années Kubla). Le PTB demande la transparence des comptes de la FSIH depuis sa création jusqu'à maintenant et dénonce le jeu de dupes de la Sogepa et du gouvernement wallon. 

Jeudi 11 et vendredi 12 décembre, le débat sur la reconnaissance de l’État palestinien a eu lieu aux parlements wallons et bruxellois. Le PTB a voté pour les motions en ce sens déposées par la majorité, et a plaidé pour que cette reconnaissance soit inconditionnelle et s’accompagne de mesures économiques en vue d’accentuer la pression sur l’État d’Israël. Voici le texte de l’intervention de Claire Geraets, députée bruxelloise du PTB active depuis longtemps dans la solidarité avec la Palestine, lors de la commission parlementaire du 11 décembre.

« 80 % des coupes ne toucheront pas les citoyens », se plaît à répéter le gouvernement wallon PS-cdH. Affirmation osée quand on sait qu’aucune information n’a été transmise sur au moins 2/3 des coupes et que 5 000 emplois risquent de disparaître en 2015. Voici la réplique de Frédéric Gillot, député PTB, lors du vote du budget au Parlement wallon le 10 décembre.

« L’emploi était déjà le grand absent du Plan Marshall 2.vert. Il le restera avec le Plan Marshall 4.0. L’innovation, même numérique, ne rime pas automatiquement avec création d’emplois. Le rêve de Paul Magnette est-il de faire de la Wallonie une nouvelle Silicon Valley ? Pour un gouvernement qui annonçait en juillet vouloir faire de l’emploi sa première priorité, c’est un comble », réagit Frédéric Gillot, député wallon du PTB.

Frédéric Gillot revient sur l'actualité wallonne de la semaine. A propos du gouvernement du gouvernement wallon, de la FGTB, des déclarations de Paul Magnette et des menaces de l'Union wallonne des entreprises. « Une mauvaise pièce en 5 actes », ironise le député PTB.

Lundi 17 novembre, Thierry Bodson, secrétaire général de la FGTB wallonne envoyait une lettre critique à Paul Magnette, ministre-président de la Région wallonne. Cette lettre réagissait aux conséquences lourdes qu’auront les mesures prises par le gouvernement wallon, et lui demandait de changer de cap. Réaction de Frédéric Gillot, député wallon du PTB.

Les coupes budgétaires décidées par le gouvernement wallon sont d'une « ampleur relativement proche de ce qui se fait au fédéral ». La réaction vient de Thierry Bodson, le secrétaire général de la FGTB wallonne, qui a écrit au Ministre-Président du gouvernement wallon, Paul Magnette et qui prévient : « la FGTB wallonne ne fera pas l’économie d’une réaction à la hauteur de ce qui pourrait être décidé ».

Le PTB dépose une résolution en Wallonie et à Bruxelles pour exiger que le Fédéral fasse marche arrière. Les députés du PTB Mathilde El Bakri et Frédéric Gillot déposeront au même moment une proposition de résolution aux parlements bruxellois et wallon sur les mesures d’exclusion des travailleurs sans emploi des allocations d’insertion.

Lundi 10 novembre, le député wallon du PTB Frédéric Gillot était interviewé dans La Meuse et dans l’édition liégeoise du Soir. Il y revenait sur la manifestation du 6 novembre, sur la politique wallonne et fédérale, ainsi que sur le scandale Luxembourg Leaks. 

Selon différentes sources, une des mesures mises sur la table par la direction de la SRWT pour économiser 6 millions € aux TEC en 2015 serait la suppression des Noctambus. Damien Robert, président provincial du PTB : « Nous nous opposons à la suppression des Noctambus. Ce service rendu au public permet à des milliers de jeunes et de moins jeunes de pouvoir passer une belle fête de nouvel an en toute sécurité et de pouvoir se déplacer gratuitement. »

Pages