Europe

Le PTB a participé au deuxième Forum européen organisé à Bilbao du 9 au 11 novembre par des forces de gauche, vertes et progressistes d'Europe. Ce forum se veut un lieu de rencontre entre représentants de partis de gauche et écologiques et d'organisations syndicales et sociales. L'objectif est d'unir les nombreuses forces qui luttent et résistent en Europe pour reconstruire un avenir commun de paix et de progrès social, écologique et démocratique dans une Europe juste et solidaire.

Les 6 et 7 novembre, les président.e.s des 19 partis de la gauche authentique de l'Union européenne se sont réunis à Bruxelles. Un tel meeting était une première. Le président du PTB Peter Mertens y a participé.

L'an dernier, Ryanair a engrangé 1,4 milliard d'euros de bénéfice. Mais, quand le personnel veut boire un peu d'eau, il doit la payer. Le personnel de cabine et les pilotes en ont assez d'être exploités. Cela semblait impossible, mais un mouvement de lutte a finalement a finalement réussi à se former, par-delà les frontières. Et il exige d'être entendu de la direction de Ryanair.

« Le respect, réagit Raoul Hedebouw, porte-parole national et député fédéral du PTB. Voilà ce que demandent les travailleurs de Ryanair. Depuis des mois, ils luttent contre le dumping social qui vit dans leur entreprise. Nous voulons les soutenir dans ce combat, ainsi que demander le respect de leur droit à faire grève et à l'action collective. »

Alors que le personnel de la compagnie low-cost venait de mener deux jours de grève, la direction lui a envoyé une lettre menaçante. Face à cette attaque frontale du droit de grève, les pilotes ripostent en déposant un nouveau préavis pour le 10 août prochain.

Les mercredi et jeudi 25 et 26 juillet, le personnel de cabine de la compagnie aérienne Ryanair fera grève en Italie, en Espagne, au Portugal et en Belgique. Ensemble et solidaires, ces travailleurs ont décidé de passer à l'action contre l'exploitation pratiquée par cette compagnie depuis des années. En Allemagne et aux Pays-Bas, le personnel de cabine prévoit la même chose pour fin août. 

La politique migratoire provoque une nouvelle crise politique en Europe. Sous la pression des partis d’extrême-droite en Italie, Autriche et Allemagne, le sommet européen de ces 28 et 29 juin portera principalement sur le plan Tusk. Un projet qui consiste à empêcher les réfugiés d’atteindre l’Europe et de les parquer en Afrique du Nord. Un plan qui ne mettra fin ni à la crise migratoire dans le monde, ni aux causes réelles de la crise politique en Europe.

Le 7 juillet, plusieurs organisations et mouvements manifesteront à Bruxelles pour protester contre la venue de Trump et sa politique. Le message est clair : #TrumpNotWelcome et #MakePeaceGreatAgain. Avec le PTB, nous soutenons totalement cette initiative et appelons chacun à venir manifester.

En interdisant au navire de sauvetage Aquarius d’accoster en Italie, Matteo Salvini, le nouveau ministre italien de l’Intérieur et leader d’extrême droite, veut imposer la fermeture des frontières européennes aux réfugiés, dans la perspective du prochain sommet européen qui aura lieu fin juin. Une option soutenue en Belgique par Theo Francken, qui appelle même à « contourner » les droits de l’homme afin de pouvoir renvoyer les personnes qui fuient la guerre ou la misère.

Le Parlement européen vient d’approuver une nouvelle directive pour les travailleurs détachés. Elle devrait entraver le dumping social en garantissant le principe « à travail égal, salaire égal » pour les travailleurs détachés.

Pages