Etats-Unis

« Les guerres commerciales sont bonnes et faciles à gagner. » C'est par ce message sur Twitter que, début mars, le président des États-Unis Donald Trump lançait la campagne qu'il avait promise contre la Chine. Tout de suite après, il annonçait une taxe d'importation de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium. Il réalise ainsi une de ses plus importantes promesses électorales, celle faite aux barons américains de l'acier et aux travailleurs de la sidérurgie à qui il avait promis davantage d'emplois. Mais mieux aurait valu twitter : « Les guerres commerciales sont faciles à commencer, mais on ne sait jamais comment elles se terminent. »

Nouvelles

Virginia Tech, Columbine High, Sandy Hook, et, récemment, Marjory Stoneman Douglas (MSD) figurent tout en haut de la liste des tueries de masse qui ont fait le plus de morts dans les écoles américaines. Face à ces massacres insensés qui ont lieu depuis des décennies, les élèves et étudiants ont décidé d'agir. Et leurs actions de protestation a déjà fait en sorte que le président Trump annonce un durcissement de la loi sur les armes.

Un accès super rapide à Facebook, Netflix, Buzzfeed… et la file d’attente pour tout le reste du contenu d’Internet ? Selon toute vraisemblance, la FCC, organisme américain de régulation des télécommunications, votera le 14 décembre la fin de la neutralité du Net. Mais une forte opposition se fait entendre de plus en plus...

On n'avait jamais vu une saison des ouragans aussi violente que cette année, dans l'océan Atlantique. Le 10 septembre, Irma, l'ouragan le plus violent jamais enregistré, a débarqué en Floride après un passage particulièrement dévastateur dans les Caraïbes. À peine deux semaines après Harvey, qui a durement frappé la ville de Houston, au Texas. Aujourd’hui, les Caraïbes se préparent au prochain ouragan, José. Que se passe-t-il ?

L’ouragan Harvey fait rage à Houston, Texas. Alors que le tempête continue à sévir, de plus en plus de gens s’interrogent : cette catastrophe pouvait-elle être évitée ? Est-ce un hasard si, ces dernières années, nous assistons à des phénomènes météorologiques aussi extrêmes ? L’homme et le changement climatique y sont-ils pour quelque chose ? Et les habitants de Houston ne pouvaient-ils être mieux protégés contre une telle catastrophe naturelle ?

Vendredi 16 juin, le président américain Trump a prononcé un discours à Miami dans lequel il a révélé sa nouvelle politique envers Cuba. Ses propos agressifs et le fait qu’il va de nouveau renforcer certaines mesures contre Cuba rencontrent beaucoup d’incompréhension et de protestations.

Donald Trump a annoncé ce 1er juin la sortie des États-Unis de l'accord climatique de Paris. Une vraie déclaration de guerre au climat. Seule la mobilisation des peuples peut forcer ces dirigeants au service des lobbys pétroliers à ne pas faire un pas supplémentaire pour détruire la planète. Il est temps d’agir pour arrêter les Trump de ce monde et de changer de logique.

Today, May 24, more than 12,000 demonstrators have shown that US president Donald Trump is “Not Welcome” in Brussels. They countered the world vision of the billionaire president with a call for hope, social justice, peace, the defense of the environment, and solidarity in diversity.

Plus de 12 000 manifestants ont accueilli le président des États-Unis Donald Trump à Bruxelles en le déclarant « Not Welcome ». Face à la vision du monde du président milliardaire, ils ont opposé des revendications d’espoir, de justice sociale, de paix, de défense de l’environnement et de solidarité dans la diversité.

Le président américain Donald Trump a entamé sa première tournée de visites à l’étranger. Sa toute première destination était l’Arabie saoudite, qui est depuis des décennies un allié fidèle mais controversé des États-Unis.

Pages