Union européenne

Une ville veut faire construire des logements sociaux. Elle fait appel dans ce cas au marché public. Une proposition de loi à ce sujet, basée sur une directive européenne, est discutée au Parlement. Avec cette proposition de loi, « au lieu de combattre le dumping social, le gouvernement le conforte », selon le député PTB Marco Van Hees, qui relaye les critiques des organisations syndicales.

Dans un référendum, les Néerlandais se sont clairement prononcés contre un traité d’association entre l’Union européenne et l’Ukraine. Un pas important pour rappeler à l’élite européenne ce qu’est la démocratie.

Les dirigeants européens ont trouvé un accord avec la Turquie afin de renvoyer chez elle tous les réfugiés arrivant de Grèce. Un accord inhumain, illégal et qui va surtout profiter aux passeurs contrairement à ce qu’affirme la chancelière allemande Angela Merkel.

L’Union européenne cherche à conclure un accord en vue de faire porter le poids de la crise des réfugiés sur la Turquie. L’ONU et Amnesty international dénoncent les principes qui sont à la base de cet accord. De plus, la crise humanitaire risque de s'aggraver considérablement.

Les traités de libre-échange avec le Canada (CETA) et les États-Unis (TTIP) ont été soutenus par la majorité aujourd’hui à la Chambre. Il reste jusqu’au 13 mai pour inverser la vapeur.

Si un renard entre dans votre poulailler, que faites-vous ? Vous chassez le renard ? Ou bien vous lui demandez gentiment de ne pas faire trop mal à vos poules ? Le 3 février, c’est la seconde option qu’a choisie le Parlement européen, lorsque la « Grande Coalition » des démocrates-chrétiens et sociaux-démocrates ne sont pas allés plus loin qu’une résolution non contraignante par rapport au traité TiSA qui doit soumettre notre secteur des services à une logique de marché antisociale.

Le leader socialiste néerlandais Diederik Samsom a mis en place un plan européen pour limiter l'afflux des réfugiés et les maintenir hors des frontières de l’Union. « Ne nous laissons pas tromper par l’apparence humanitaire de cette proposition fondamentalement mauvaise. Il s’agit d’opportunisme politique », a réagi Eva Berghmans d’Amnesty International.

Journée particulière, au Parlement européen ce mercredi 27 janvier. Le PTB y a été reconnu comme « membre associé » du groupe Gauche unitaire, qui réunit les partis de la gauche conséquente au sein du Parlement européen. Le président Peter Mertens a été invité à présenter le PTB.

Alors qu'un nouveau round de négociation doit s'ouvrir fin février à Bruxelles et que le Conseil européen devra bientôt se prononcer sur le CETA, deux résolutions du PTB demandant le rejet définitif du TTIP et le CETA sont à l'ordre du jour mardi 19 janvier 2016 à la Chambre.

La Belgique a été condamnée par la Commission européenne pour un système d’avantages fiscaux qui a permis à 35 multinationales de ne pas payer 700 millions d’euros. Ce système a pourtant été voté par tous les partis en 2004, sans aucun débat parlementaire et malgré de sévères critiques du Conseil d’État. Comment expliquer ce résultat ?

Pages