Fascisme

Comac, le mouvement de jeunes du PTB, a décidé d'appeler à participer à « l'apéro alternatif spécial Zemmour » et invite tous ceux qui comptaient venir au rassemblement qu'il organisait Place Poelaert à se rendre à cet événement qui aura lieu à midi au café Volle Brol, place du jeu de balle, 28 dans les Marolles.

La venue de Eric Zemmour en Belgique suscite la polémique. Alors que beaucoup tentent de faire de celui-ci une victime de la censure, il est essentiel de revenir sur le fond de sa pensée. Zemmour participe aujourd'hui à une opération de banalisation des idées de droite extrême. Et le voir en Belgique à la tribune des cercles de l'élite n'est pas anodin.

Une enquête menée par les sites antifascistes RésistanceS et AFF/Verzet* démontre que le ministre Jambon a volontairement minimisé son implication dans le Vlaams-Nationale Debatklub (VNDK), un cercle dirigé notamment par des responsables du Vlaams Belang. Il était un des dirigeants de ce club lorsqu'il a invité Jean-Marie Le Pen en 1996.« Quand le ministre Jan Jambon dira enfin la vérité ? » s'interroge Raoul Hedebouw, député PTB.

Le PTB est choqué par les propos tenus par Jan Jambon, nouveau ministre de l'Intérieur (N-VA), minimisant la collaboration de belges avec les nazis et le fait qu'il ait assisté à des commémorations de volontaires fascistes qui sont partis sur le front de l'Est pendant la deuxième guerre mondiale.

Le 25 avril 1974, le peuple portugais mettait un terme à plusieurs décennies de dictature et lançait un processus populaire qui a conduit à des avancées sociales politiques remarquables. Josy Dubié et Hugues Le Paige, tous deux signataires de l’appel PTB-go!, étaient au Portugal il y a quarante ans. Ils nous ont confié leurs souvenirs de ce qui a pris le nom de Révolution des Œillets.

Pages