Jeunes

Que faire durant le congé de Carnaval ? C'est la question qui se pose à pas mal d'enfants et leurs parents. Les Pionniers, le mouvement de jeunesse de Médecine pour le Peuple et du PTB, a une super proposition : leur camp de Carnaval, une semaine de plaisir, de nature et de solidarité.

Plus d’une vingtaine de membres de l’organisation Schild & Vrienden assument des fonctions importantes au sein de la N-VA ou se présentent sur les listes du parti lors des prochaines élections. La direction du parti nationaliste a dit qu'elle n'était pas au courant. C'est faux.

Imaginez : une organisation d'élèves qui, dans chaque école, s'opposent à toute forme de discrimination. Les élèves de ces écoles se sentent mieux dans leur peau. Et cela ne s'arrête pas aux portes de l'école. Cette proposition du programme Arc-en-ciel, le programme pour les holebis et les transgenres du PTB à Anvers rencontre un gros succès.

Charles Michel a donné le feu vert au projet du secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken d’enfermer des enfants en centres fermés avant leur expulsion. L’enfermement d’enfants a pourtant un impact destructeur sur leur bien-être et leur développement, et est en violation avec les Droits de l’Enfant.

À l'occasion de l'IDAHOT, la journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, le PTB lance son programme contre la discrimination à l'école, en rue et dans les quartiers à Anvers. Le parti y octroie un rôle important aux jeunes pour qu'ils luttent eux-mêmes contre toutes les discriminations. En effet, il est plus que nécessaire d'agir : quatre jeunes LGBTI sur dix ne se sentent pas en sécurité à l'école.

Campus universitaires bloqués, assemblées générales et manifestations : le mouvement social qui traverse l'hexagone touche également les étudiants français. Rencontre avec Charlotte Dumont, responsable à Comac (mouvement étudiant du PTB), qui s’est rendue une semaine en France au cœur du mouvement étudiant.

Comac, le mouvement étudiant du PTB, et ManiFiesta, la Fête de la Solidarité, ont lancé hier le festival « Stand Up To Racism » à la VUB à Bruxelles. Une journée complète de slam, hip-hop, stands associatifs, concerts contre la peur et la haine de l’autre.

Les assemblées étudiantes et les blocages se multiplient dans les universités en France. Les étudiants s’opposent à la mise en place de la sélection à l’entrée des universités visant à en réduire l’accès. Une lutte qui, dans le cadre du mouvement plus large pour la défense des services publics mené par les cheminots, peut faire tache d’huile.

Le PTB réagit à l'annonce d'un nouveau système d'allocations familiales à Bruxelles, « l'aboutissement de tout un processus de régression dans notre pays », pour Michael Verbauwhede, chef de groupe PTB au parlement bruxellois. Le PTB s'est opposé depuis le débat à la scission des allocations familiales. « C'est la viabilité du système à terme qui est menacée. On a manqué d'un débat de fond sur les besoins des familles, qui ne se résument pas à des allocations familiales », estime Michael Verbauwhede.

Max Vancauwenberge devient le nouveau président national de Comac, le mouvement étudiant du PTB. Il a été élu à l'unanimité par la direction nationale en remplacement de Charlie Le Paige qui part pour de nouvelles aventures. « Comac est toujours une des jeunesses politiques les plus dynamiques et est en progression sur de nombreux campus. Nous avons une équipe forte et de qualité qui a été élue en septembre dernier. Avec Charlie et toute l'équipe, nous avons jugé que c'était le bon moment pour passer le relais » explique Max.

Pages