PTB

Le PS a donc choisi l’alliance avec le MR. Ce ne sera donc même pas une alliance PS-Ecolo-cdH-Défi qui était pourtant possible. Comme à Verviers, comme à Binche, comme en Province de Liège… s'allier avec le MR fait partie de la stratégie d'ensemble du Boulevard de l'Empereur (siège du PS). Les négociations PS-PTB-Ecolo étaient-elles une mascarade organisée ? Les négociateurs du PTB reviennent sur les coulisses de ces discussions...

Les bagagistes, les manutentionnaires et le personnel d’enregistrement d'Aviapartner en ont assez. Après le personnel de Ryanair, eux aussi se sont mis en grève. Pour O'Leary et ses homologues, les compagnies d'aviation rapportent peut-être des millions, mais pour les travailleurs, les conditions de travail ne font que régresser. Une vraie bombe à retardement... 

Le PS, ce parti qui dit vouloir faire des majorités avec le PTB, a fait voter ce vendredi l’exclusion de deux élus du parti de gauche du conseil provincial du Hainaut. « Le PS a beau dire qu’il a tiré des leçons des affaires, il n’a pas changé d’un poil : c’est toujours la course aux postes, dans le mépris total du choix des électeurs », réagit Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB.

En envoyant sept élus du PTB au conseil communal de Molenbeek, les habitants ont envoyé un signal fort. Contre la majorité sortante menée par Françoise Schepmans (MR). Mais aussi pour ne pas simplement retourner au passé d’avant 2012. C’était avec cette volonté de rupture exprimée par les électeurs et électrices molenbeekois·es que le PTB a entamé les négociations avec le PS et Ecolo, au lendemain du 14 octobre… sans succès.

Après avoir analysé la situation, le bureau de la section du PTB Molenbeek a décidé de se retirer des discussions en vue de la formation d’une majorité PS-PTB-Ecolo à Molenbeek. Cette décision a été annoncée officiellement en face à face lors de la discussion prévue ce jeudi avec Catherine Moureaux.

Dans une récente interview, Paul Magnette a exprimé sa vision pour Charleroi et pour une collaboration avec le PTB. Se sentant conforté pour poursuivre le projet de ville actuel qu'il développe depuis 6 ans à Charleroi, il compte sur un PTB qui prendrait la voie de Syriza pour l'accompagner. Magnette a le mérite de clarifier les points de vue. Ouvrons donc publiquement ce débat fondamental pour l’avenir de la gauche en Belgique.

Le PTB a effectué une percée remarquable lors des élections communales d’octobre. En Wallonie, la gauche authentique perce dans les villes et dans la ceinture rouge de Liège avec des scores de 15 % et plus. À Bruxelles, le PTB s'est solidement ancré dans 7 communes importantes. Et, en Flandre, une première percée s'est opérée dans les grandes et moyennes villes.

Ce 14 octobre, le PTB est devenu la troisième force politique à la Ville de Liège. Grâce à 16081 voix et 16,32 % des suffrages, le PTB décroche 9 sièges à la Violette. Rencontre avec Sophie Lecron, tête de liste et présidente de la section du PTB Liège, pour savoir dans quel état d’esprit elle se trouve alors que les négociations sont entamées avec le PS de Willy Demeyer.

Yüksel Kalaz travaille depuis 25 ans à IVAGO, intercommunale gantoise de déchets. Dans le numéro de mai dernier, Solidaire l’avait longuement interviewé. Rencontre avec un délégué syndical qui a fait son entrée au conseil communal de Gand.

Le PTB devrait compter un élu provincial supplémentaire à Boussu. Annoncé le 14 octobre au soir, celui-ci a été retiré le lendemain, au profit du PS. Le PTB conteste ce retrait, basé sur une mauvaise interprétation de la loi par le Bureau d’arrondissement de Mons, et compte introduire un recours.

Pages