PTB

« Le gouvernement vient de prendre certaines mesures de bon sens en matière d’éthique, mais les changements apportés restent légers », estime Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB.

Les élections françaises montrent une nouvelle fois le ras-le-bol des citoyens européens face aux politiques traditionnels, estime le porte-parole du PTB Raoul Hedebouw interviewé par l’émission de télévision flamande Terzake. Il a également pointé l’émergence d’une nouvelle gauche, avec le bon score réalisé par Jean-Luc Mélenchon (20 %). Raoul Hedebouw a par ailleurs mis en garde contre Emmanuel Macron, qui va « systématiquement casser les acquis sociaux », d’où le besoin de déjà organiser une résistance sociale. (Images VRT, 24/4)

Le magazine Flair du 12 avril 2017 a donné la parole à différentes jeunes femmes sur leur engagement politique dans un dossier « J'ai 24 ans et je fais de la politique ». Parmi elles, Axelle Thirifays, 28 ans, prof d’espagnol en secondaire et responsable du PTB à Namur. Une interview qui révèle un peu de la richesse humaine du PTB. Si le récit d'Axelle t'inspire, n'hésite pas à nous rejoindre.

« C’est le 1% de la société qui détient de plus en plus de leviers de l’économie. Ça pose d’abord un problème de répartition des richesses, mais ça pose aussi un problème démocratique.

Le 6 avril dernier, Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB, était l'invité de Jeudi en Prime (RTBF). L'occasion d'aborder les récents sondages, la laïcité et l'islamophobie, la Taxe des millionnaires, ainsi que la réduction du temps de travail : « Burn out, fatigue, ça suffit. Répartissons le travail, avec des semaines de 30 heures. Et c’est possible : les travailleurs n’ont jamais produit autant de richesses. »

Beau reportage sur le lancement du nouveau porte-parole francophone du PTB, Germain Mugemangango. L’actuel président du PTB hennuyer remplace Raoul Hedebouw dans cette fonction.

Le PTB monte en puissance ces derniers mois. Cela se traduit par des sondages très encourageants pour le PTB, mais qui le place devant de grands défis. Parmi ses défis, l’importance de diversifier ses porte-parole. Voici donc le nouveau visage francophone du PTB : Germain Mugemangango. 

Le nouveau porte-parole du PTB côté francophone se présente à travers son parcours. Voici quelques brefs éléments de biographie.

D’après le sondage RTBf/La Libre de ce 24 mars, le PTB deviendrait la deuxième force politique au Sud du pays (20,5%), au coude-à-coude avec le PS (20,3%) ; il deviendrait la troisième force politique à Bruxelles ; et en Flandre, il dépasserait le seuil électoral avec 5,5 %. « Un formidable encouragement pour le travail de terrain des 10 000 membres de la gauche conséquente, mais qui nous place devant de grands défis », réagit Peter Mertens, le président du PTB.

Le PTB recherche pour mai 2017 un.e webmaster enthousiaste à l’idée de participer à un projet d’avenir. Nous voulons faire entendre la voix de la gauche conséquente et sociale dans tout débat de société important et voulons encourager encore plus de gens à y contribuer en nous rejoignant. Pour cela, nous voulons développer notre action, tant sur le terrain que sur les médias en ligne.

Pages