Gouvernement

Le PTB dénonce la marge maximum disponible de 0,8 % pour les augmentations de salaires sur la période 2019-2020. Les travailleurs doivent retrouver une pleine liberté de négocier des augmentations de salaire. Pour cela, le PTB introduit une proposition de loi visant à abroger la loi sur les salaires de 1996.

Le climat politique bascule vers la droite à une vitesse inquiétante. Les idées auparavant uniquement proférées par le Vlaams Blok sont désormais banalisées. Les droits humains universels sont remis en question, le nationalisme revient à l’agenda et on veut casser les mouvements sociaux. Ce sont les grands axes d’une fascisation rampante, porteuse d’un projet de société élitiste.

Le gouvernement a baissé notre pouvoir d’achat, baissé nos pensions et se fout de nous. C’est pourquoi le PTB appelle tout le monde à rejoindre les actions de ce vendredi 14 décembre. Gilets rouges, gilets verts, gilets jaunes, tous ensemble contre ce gouvernement d’austérité.

Un salaire plein pendant deux ans, deux assistans temps plein... Voilà ce que les ministres démissionnaires de la N-VA reçoivent. « Ils ont offert leur propre démission, mais peuvent maintenant jouir d'une série de privilèges dont les gens ordinaires ne peuvent que rêver, réagit le député fédéral Raoul Hedebouw. Quand comprendront-ils enfin que ça ne peut pas continuer comme ça ? »

Le « nouveau » gouvernement Michel II est minoritaire et sera combattu, surtout qu’il continue sur la lancée de Michel I, avec ses mesures antisociales, a réagi Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB.

C’est ce qu’on appelle du cynisme. Provoquer une crise de l’asile pour des raisons électorales, voilà la stratégie du Secrétaire d’État à l’Asile et la Migration, Theo Francken. Il a décidé de limiter radicalement le nombre de réfugiés qui peuvent introduire une demande d’asile. « Un choix politique », selon le porte-parole de l’Office des Étrangers, qui estime que l’Office « pourrait en principe accepter plus » de demandeurs d’asile.

Le Pacte de l'ONU sur les migrations vise à renforcer la coopération internationale en matière de migrations, à garantir le respect des droits de l’Homme et à lutter contre les passeurs. A aucun moment ce Pacte ne plaide pour une perte de contrôle des Etats sur leurs frontières, mais il entre en contradiction avec la vision de la N-VA d’une Europe « libérée » des droits de l’Homme et qui impose ses vues à ses voisins par le « bâton ».

Que faire contre la pénurie et l'explosion des prix de médicaments ? De plus en plus d'acteurs de la santé préconisent l'application de « la licence obligatoire ». Le PTB embraie et dépose une proposition de loi pour briser le monopole d'une entreprise sur un médicament, même s'il est encore protégé par un brevet, afin de le rendre accessible à ceux qui en ont besoin. 

Les stewards et les pilotes ont mis la multinationale Ryanair à genoux. David remporte sa première victoire sur Goliath. En s’unissant et en tenant bon, les travailleurs de l’air montrent qu’on peut gagner.

Pour certaines maladies, la ministre Maggie De Block (Open Vld) entend établir une durée « normale » d'incapacité au travail. Pour une légère dépression, par exemple, ce serait deux semaines, pour un infarctus, soixante jours... Réaction d'Anne Delespaul, spécialiste santé du PTB et médecin à Médecine pour le Peuple.

Pages