Service de presse du PTB

 
 

Tout comme à Liège et à Anvers, le PTB ambitionne aussi d’envoyer son premier élu au Parlement régional bruxellois. Des élus PTB pourraient ainsi siéger dans toutes les assemblées du pays.

« C’est un objectif ambitieux mais qui permettra qu’une voix de gauche décomplexée qui relaie les aspirations sociales des gens puisse se faire entendre partout en Belgique », déclare Raoul Hedebouw, porte-parole national du PTB.

Ce début de semaine se tient le débat sur le budget 2014 de la ville de Liège. Le PTB exprime sa déception quant à ce budget et votera contre. « Ceci n’est pas un budget de gauche ! » déclare Raoul Hedebouw, chef de groupe PTB au conseil communal liégeois.

Ce matin, une grande partie du personnel des guichets et districts anversois s’était rassemblé dans la cour intérieure du Bell, le quartier général administratif de la Ville d’Anvers.

Hier soir, lors de la réunion de chefs de groupe des partis présents au conseil communal à Liège, le bourgmestre Willy Demeyer a qualifié de « méthode rexiste » l’organisation de manifestations devant le conseil communal.

Le PTB+ se réjouit de l’annulation de ces amendes : « Au conseil communal, nous sommes le seul parti qui s’oppose de manière permanente et conséquente à ces sanctions administratives communales (amendes SAC), à l’arbitraire et au concept d’ "incivilités" pour museler la liberté d’expression, déclare Peter Mertens. Grâce à la résistance des manifestants eux-mêmes, à l’aide d’avocats progressistes et à nos interventions au conseil communal, les autorités communales laissent tomber ces amendes. C’est une bonne chose. »

Pages