Service de presse du PTB

 
 

« Si on appliquait une politique rationnelle et intelligente du modèle kiwi, comme elle existe aux Pays-Bas, par exemple, aux 25 médicaments ambulants les plus coûteux à l’INAMI, cela pourrait rapporter 459,5 millions d’euros », déclare Dirk Van Duppen, spécialiste PTB de la santé.

Pour la première fois, un accord international sur le climat engage tous les pays à réduire leurs émissions de CO2 afin de maintenir une planète durable. Sous la pression des pays du Sud, cet accord se fixe aussi explicitement l'horizon de contenir le réchauffement de la température moyenne « bien en dessous de 2 ° » par rapport à son niveau pré-industriel, et accepte de « poursuivre ses efforts » pour la limiter à 1,5 °C.

Au collège de district de Deurne, cela fait plus d'un an que la N-VA, l'Open Vld et le CD&V ne disposent plus d'une majorité depuis la départ du conseiller Bruno Denys qui a quitté le groupe N-VA pour siéger comme indépendant. Tout en étant dans l'opposition, le PTB, Groen et la sp.a ont ainsi pu mettre sur la table de nombreuses propositions concrètes. Les trois partis ont en outre travaillé ensemble à un nouveau budget alternatif et progressiste. Mais, ce dimanche 6 décembre, Groen Deurne a toutefois annoncé qu'il allait dépanner la coalition de droite.

BNP Paribas Fortis va verser un dividende exceptionnel de 2 milliards d'euros à sa maison-mère française. Pourtant, dans le même temps, la banque annonce un plan drastique de suppression de l'emploi.

Les effets du changement climatiques ne s'arrêtant pas à la frontière linguistique, le PTB propose de refédéraliser les compétences liées au climat.

Le gouvernement permet que les centrales nucléaires restent ouvertes plus longtemps, mais un accord belge sur la distribution des efforts concernant le climat n'est toujours pas là. « Il n’est guère étonnant alors qu’hier, au sommet de Paris sur le climat, la Belgique ait été désignée comme “fossile du jour” », selon le PTB. Qui propose un plan climatique national sous contrôle citoyen et soutient l’appel à la manifestation nationale de ce dimanche 6 décembre, à Ostende.

Après la Commission européenne, c'est la Cour des comptes qui, analysant le budget 2016, exprime de sérieuses réserves sur une série de taxes censées mettre à contribution le capital. Pour le PTB, cela confirme que le gouvernement mène une politique fiscale à deux vitesses : des taxes gadgets sur le capital, des taxes sévères pour la population. Tout en mettant en péril les services publics et la sécurité sociale.

Le prix de l’eau dépassera en 2016 la barre des 5 euros au mètre cube hors TVA. « L’eau est devenue un produit de luxe en Wallonie. Le prix a plus que doublé en dix ans et l’augmentation se poursuit.

Cela vient juste d'être annoncé : la marche pour le climat qui avait été déplacée à Ostende est interdite ce dimanche. « Il s’agit d’une suspension de fait du droit constitutionnel à manifester  », réagit Peter Mertens, président du PTB.

Le député fédéral PTB Raoul Hedebouw s’inquiète de ce que la Belgique pourrait acheter (indirectement) du pétrole originaire des territoires occupés par Daech. Il va donc demander au Premier ministre Charles Michel d’organiser un audit sur l’origine précise du pétrole belge.

Pages