TVA

Le gouvernement a soumis un nouveau projet de loi qui bétonne l’augmentation de la TVA sur l’électricité à 21 %. Le PTB a soutenu qu’il fallait revenir à une TVA à 6%. 

« L’augmentation de la TVA de 6 à 21 %, le PTB dit NON et appelle tout le monde à faire de même en partageant une affiche de protestation rappelant que “l’énergie n’est pas un luxe, mais un droit fondamental”, annonce Tom De Meester, spécialiste énergie du PTB.

Incroyable. Non seulement le prix de l'électricité va augmenter de 40%, mais le gouvernement prévoit de plus de sortir cette augmentation de TVA de l'index. En d'autres mots ? Un deuxième saut d'index. 

Le PTB s'oppose au projet du gouvernement d'augmenter à nouveau la TVA sur l'électricité de 6 à 21 %. « Cette augmentation est injuste, antidémocratique et disproportionnée », affirme le PTB. Au lieu d'une augmentation de la TVA, le parti veut introduire une taxe des millionnaires concernant les 1 % les plus riches.

Cet après-midi, en commission des Affaires sociales, le PTB s’opposera à l’urgence réclamée par le gouvernement en ce qui concerne le saut d’index. « Alors que les salaires belges reculent par rapport aux pays voisins, il n’y a aucune raison de réclamer le saut d’index, encore moins d’urgence », dénonce Raoul Hedebouw, député fédéral et porte-parole national du PTB.

Le gouvernement a déposé son projet de loi fixant le saut d'index au Parlement. Il sera ce mardi 17 mars en discussion à la Commission des Affaires sociales. Le gouvernement essaierait-il de vite faire passer le point de l'index pour en être débarrassé au plus vite et tenter d'éteindre la contestation sociale montante ?

Sur base d’une prévision d’inflation nulle, le gouvernement défend que le saut d’index aura peu de conséquences sur les salaires en 2015. Dans le même temps, le nombre de voix annonçant une hausse de la TVA se multiplie. Or, comme le montre l’exemple des Pays-Bas, une telle hausse modifiera immédiatement la prévision d’inflation à la hausse. Avec pour conséquence une perte salariale immédiate pour les millions de salariés du pays. Explications.

Une pluie de réactions politiques s’est abattue sur le passage de la TVA sur l’électricité à un taux de 6 %. « Une mesure qui ne sert à rien », clame Ecolo, pour qui cette baisse de TVA est « faux cadeau », un saut d’index déguisé. La N-VA, elle, fustige la mesure parce qu’elle « ne rapporte rien aux entreprises ». Tom De Meester, spécialiste de l’énergie du PTB et à l’initiative de la campagne pour les 6 %, met les points sur les i.