Aurélie Decoene

 

En mai 2014, les premiers députés de l’histoire du PTB étaient élus . Parmi eux, Frédéric Gillot, sidérurgiste, et Ruddy Warnier, chauffagiste, ont été élus au Parlement wallon. Un duo de travailleurs qui, par leurs interventions, leur vécu et leur éthique, font bouger les lignes. Plongée dans un travail de pionniers dans un Parlement où tout le monde n’a pas vu leur arrivée d’un bon œil tant elle bousculait les habitudes et codes établis. Des députés qui incarnent l’éthique « made in PTB » : faire de la politique pour servir les gens, et non pour se servir.  Retour sur deux ans et demi d’activisme des députés ouvriers du PTB au Parlement wallon.

Au nom d’objectifs écologiques, le gouvernement wallon veut subsidier une nouvelle grande centrale biomasse. Mais le PTB dénonce : ce projet est en réalité nuisible pour l’environnement. La biomasse est la plus chère des différentes sources d'énergies renouvelables, devant l'éolien et le photovoltaïque. Un même projet vient d’ailleurs d’être abandonné en Flandre.

Le PTB réagit avec inquiétude à l’annonce d’un nouveau détournement de fonds à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le dossier des détournements à l’Office wallon des Déchets (OWD) n’est même pas clos que de nouveaux dysfonctionnements viennent au jour. Le centre de cinéma pour lequel travaille le fonctionnaire en question est-il soumis aux mêmes règles comptables que le reste des organismes de la FWB ? Ou bénéficie-t-il d'un statut spécial, comme c'était le cas de l'OWD ?

Suite aux scandales de pollution et détournement de fonds qui touchent l’Office Wallon des déchets, le gouvernement wallon a décidé de dissoudre cet organisme. Le ministre Di Antonio peut dissoudre ce qu’il veut, cela ne dissoudra pas ses responsabilités, dénonce Fred Gillot (PTB) : « Il y a plus de contrôle pour la vente de tickets à une buvette de foot de quatrième provinciale que dans l’administration wallonne ! »

La société wallonne du logement a perçu pour 20 millions de surloyers illégaux entre 2013 et 2015. Ruddy Warnier, député wallon du PTB, a interpellé le gouvernement wallon pour mettre un terme à cette pratique illégale et pour que les locataires soient remboursés.

Le PTB demande le maintien des subsides aux intercommunales liés au traitement des déchets. Il n’est pas question d’aller chercher dans la poche des gens de quoi combler le trou du budget. Le gouvernement wallon sait pourtant pertinemment qu’en coupant dans les subsides des intercommunales, l’intégralité du coût est reporté vers le citoyen dans la logique du coût vérité.

Raoul Hedebouw et Paul Magnette ont débattu mercredi soir sur le plateau de la RTBF. « Caricature », « mensonge » : Magnette n’y a pas été de main morte pour qualifier les arguments avancés par Raoul. Un fact checking s’imposait. Le voici.

Le gouvernement wallon a annoncé une réforme des aides à l'achat ou à la construction d'une maison. A la place du bonus logement, il y aura désormais le chèque habitat. Une réforme sociale, d'après le gouvernement wallon. Vraiment ?

« Allô, allô Paul, quelles nouvelles ? Tout va très bien, madame la Marquise ! » C’est l’essence du discours de rentrée de Paul Magnette, ce samedi aux Fêtes de Wallonie. « Enthousiasme fou », « enthousiasme extraordinaire », « retournement culturel » : les superlatifs ne manquent pas dans la communication du Ministre-Président wallon. « C’est l’enthousiasme qui fait les régions les plus dynamiques », a-t-il encore déclaré. Méthode Coué en lieu de politique, qui contraste avec la réalité du terrain. 

L’énergie déployée par le gouvernement Magnette pour vendre la « responsabilité » de son ajustement budgétaire n’a d’équivalent que son incapacité à défendre les droits des travailleurs, des jeunes et de tous ceux qui ont difficile à joindre les deux bouts. La responsabilité, est-ce de rencontrer les besoins des gens ou est-ce de rencontrer les exigences de l'Europe en matière d'austérité ? Pour le PTB, la majorité PS-cdH est triplement irresponsable.

Pages