Damien Robert

 

Mardi 17h. C’est l’effervescence à la maison médicale de Médecine Pour le Peuple Seraing. Pour beaucoup, la tête est déjà à la fête des gens d’abord de samedi soir, que Médecine Pour le Peuple organise avec la section du PTB Seraing. Tout à coup, un homme fait irruption dans la salle d’attente et dépose une enveloppe sur le comptoir de la salle d’attente. Il part sans dire un mot.

« Le gouvernement Michel applique le principe de Colbert : “taxons les pauvres, ils sont quand même plus nombreux“. Et il faut bien donner des cadeaux aux plus riches … ». Le ton est donné par Raoul Hedebouw qui propose : « Et si on inversait la logique des taxes injustes ? ».

​Que faites-vous dimanche 28 février prochain ? Vous êtes les bienvenus au rassemblement Rendez-nous notre argent à Bruxelles. Une mobilisation contre les taxes injustes, comme la redevance TV, et contre l’énergie chère… sur fond de hip hop et de blues. Programme.

La facture d’électricité des Wallons va encore une fois augmenter, apprend-on ce 12 février. « Difficile à avaler quand on sait que nos salaires sont bloqués et qu’Electrabel, qui produit notre électricité, a reçu un cadeau de 300 millions d’euros », réagit Damien Robert, du PTB.

Pourquoi supprimer la redevance TV ? A quoi sert-elle ? Comment compenser ce que cette taxe rapporte ? Est-il réellement possible de la supprimer ?

La redevance TV nous coûte 100 euros chaque année. Cette taxe est injuste, antisociale et anormale. Aux quatre coins de la Wallonie, le PTB va faire signer une pétition pour réclamer sa suppression.

« C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches », écrivait  Victor Hugo. Cette citation s’applique plus que jamais à la Belgique. La TVA sur l’électricité est augmentée tandis qu’Electrabel reçoit une nouvelle ristourne fiscale. L’eau, les déchets, les taxes communales, tout augmente, alors que les multinationales sont exonérées d’impôts. Mais c’est loin d’être une fatalité, l’heure est à la mobilisation. Le PTB donne rendez-vous le 28 février à Bruxelles.

Ce mercredi 15 juillet, le député wallon PTB Frédéric Gillot a introduit une résolution demandant au gouvernement wallon de ne pas contrôler la disponibilité des prépensionnés. Eliane Tillieux (PS), ministre de l’emploi et de la formation, « comprend » les craintes du PTB, mais veut se montrer « loyale » envers le gouvernement fédéral.

En 2013, le PTB publiait une étude intitulée « Où est passé l’argent des sidérurgistes ? ». Nous pointions du doigt l’utilisation des fonds liés à la privatisation de la sidérurgie par la région wallonne. A l’époque, nous avions dénoncé qu’une partie de cet argent avait été utilisée pour renflouer Dexia et qu’une autre partie était utilisée pour capitaliser Duferco, via des sociétés financières obscures basées dans des paradis fiscaux. Tout cela via deux organismes non contrôlés : la Sogepa et la FSIH. L’affaire Kubla et ses liens avec Duferco remettent ce dossier à jour.

Le PTB regrette fortement que le décret « expropriation » ne soit pas adopté par le Gouvernement de la Région wallonne.

Pages