Kim De Witte

En Belgique, les femmes ont en moyenne 34 % de pension en moins que les hommes. Un chiffre consternant, constate Kim De Witte, spécialiste pension du PTB, dans une carte-blanche parue sur Knack.be que nous publions ci-dessous. Il explique qu’il est tout à fait possible de faire autrement, comme le prouvent des exemples à l’étranger.

Non seulement le gouvernement nous fait travailler plus longtemps, mais, en plus, il diminue le montant de nos pensions. Kim De Witte, spécialiste pensions du PTB, décortique les plans du gouvernement et lance un appel à se battre pour des pensions décentes : « Notre pension est en danger, tirons la sonnette d'alarme ! » 

« Les propositions de pensions plus élevées semblent sympathiques mais, financièrement, c’est hors de prix », écrivait dans sa rubrique du Tijd Bart Van Craeynest, économiste en chef du gestionnaire de fortunes Econopolis. Réponse du spécialiste des pensions du PTB, Kim De Witte.

Le ministre des pensions Bacquelaine (MR) avait chargé les employeurs et les syndicats de se mettre d’accord sur les critères des métiers lourds pour le 19 juillet. Les positions des deux parties divergent beaucoup. Les négociations viennent d’être reportées. Explications de Kim De Witte, spécialiste des pensions du PTB.

Une nouvelle étude du PTB sort ce 1er octobre à l’occasion de la journée internationale des personnes âgées. Sous pression des sociétés d’assurance, le gouvernement envisage de modifier la garantie de rendement pour les pensions complémentaires. Les travailleurs concernés risquent gros : ils pourraient perdre jusqu’à un tiers de leur capital minimal de pension.

Une nouvelle étude du service d’études du PTB répond à plusieurs arguments avancés par le ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR) pour justifier l’allongement des carrières. Ce dernier a entre autre affirmé que l’obligation de travailler plus longtemps se traduirait par une diminution du chômage des jeunes. « Il s’avère que c’est inexact, affirme Kim De Witte, le spécialiste Pension du PTB. En Suède, le pays par excellence auquel le gouvernement fait allusion, le chômage des jeunes, depuis le relèvement de l’âge de la pension, a plus que doublé. En France et en Irlande aussi, le chômage des jeunes a augmenté après le relèvement de l’âge de la pension. »

Ce mercredi 12 novembre, le PTB présentait son alternative dans le dossier des pensions, détaillée dans une brochure pédagogique (disponible ici). « Une alternative sociale est nécessaire et possible pour garantir à tous le droit au repos après une vie de travail, expliquait Kim De Witte, spécialiste pensions du PTB. Il s’agit d’une question de société, de répartition des richesses. »

Le gouvernement Michel – De Wever a en effet pris la décision de supprimer le bonus de pension dès le 1er janvier 2015. Le service d'études du PTB s'est penché sur la question. Selon Kim De Witte, spécialiste Pension du PTB, cela causera, pour les travailleurs pensionnés concernés, une perte pouvant aller jusque 187,2 euros en moins par mois. Explications.

La coalition de droite va fortement durcir les règles d’accès à la pension, était-il annoncé dans la presse hier, 18 septembre. Le service d’études du PTB a analysé l’impact concret des mesures présentées, sur base des données déjà connues. Il en ressort que les conséquences sont particulièrement considérables.

Kim De Witte, le spécialiste des pensions du PTB, réagit au rapport de la Commission de réforme des pensions : "Ce rapport part d'un mauvais point de départ. Les pensions sont parfaitement payables si on répartit équitablement la richesse".

Pages