Koen Hostyn

 

L’accord conclu la semaine dernière entre la N-VA, le CD&V et l’Open VLD opte pour des économies et réformes sévères qui coûteront plusieurs milliers d’euros à chaque famille. Plus détaillé que les accords wallons et bruxellois, il donne un avant-goût de ce que pourrait être l’accord fédéral que concocte la coalition « suédoise ». Syndicats, étudiants, associations environnementales, culturelles, et de lutte contre la pauvreté portent dessus un regard critique, voire alarmé. 

Lors de son premier débat en tant de député à la Chambre des représentants, Raoul Hedebouw (PTB) s’est déjà clairement fait entendre. A la Commission Finances du jeudi 17 juillet, il a appelé le ministre des Finances Koen Geens (CD&V) à sanctionner les responsables du non-contrôle sur BNP Paribas, dont l’Etat belge est cependant actionnaire. Le PTB appelle en même temps à la mise sur pied d’une nouvelle banque publique, « une CGER du 21e siècle ».

Pages