dumping social

Le PTB dépose une proposition de loi sur l'attribution des marchés publics pour l'achat de bus, trains et trams.

Les ministres européens des Affaires sociales sont arrivés à un accord concernant un nouveau statut des travailleurs détachés. La Commissaire européenne pour l'Emploi et les Affaires sociales, Marianne Thyssen (CD&V) se félicite : ce futur accord est la preuve que les décideurs européens se préoccupent des travailleurs et que l'Europe sociale est en marche. Vraiment ?

Alors que l’Union européenne fête ce week-end les 60 ans du Traité de Rome, plus de 1 000 manifestants se sont rassemblés ce 24 mars à l’appel de la FGTB devant le Parlement européen à Bruxelles pour réclamer des mesures efficaces contre le dumping social.

De plus en plus d’entreprises importent des travailleurs détachés. Le but ? Éluder les réglementations de travail et de salaire belges. Et saper celles-ci.

Le gouvernement a adopté une réforme de l’inspection sociale. Malgré tous les signaux d’alarme lancés tant par les inspecteurs et leur direction que par les magistrats du travail. Pour eux, la lutte contre la fraude sociale et le dumping social sera encore plus difficile.

Le secrétaire d’État en charge de la lutte contre la fraude sociale, Philippe De Backer (Open VLD), serait sur le point d’annoncer le démantèlement de l’Inspection sociale. Le PTB partage l’inquiétude qui règne chez l’ensemble des acteurs du secteur – magistrats, inspecteurs, syndicalistes… – depuis l’annonce de cette intention. Pour le PTB, un tel démantèlement équivaudrait à laisser carte blanche à la fraude et au dumping social.

bpost veut engager des réfugiés comme facteurs. Il faut dire que manque de personnel chez bpost est criant, et cause des problèmes aux travailleurs. Cependant, cette proposition vise davantage à pratiquer le dumping social pour éviter d'améliorer les salaires et conditions de travail des postiers.

Une ville veut faire construire des logements sociaux. Elle fait appel dans ce cas au marché public. Une proposition de loi à ce sujet, basée sur une directive européenne, est discutée au Parlement. Avec cette proposition de loi, « au lieu de combattre le dumping social, le gouvernement le conforte », selon le député PTB Marco Van Hees, qui relaye les critiques des organisations syndicales.

L'an dernier, le 4 avril, plus de 50 000 manifestants de toute l'Europe descendaient sur Bruxelles contre le dumping social et la politique d'économies de l'UE. Ils remettent ça ce mercredi 24 juin car la situation a encore empiré. A tel point que sept ministres de l'Emploi plaident pour des règles plus strictes dans une lettre envoyée à la Commission européenne.