push-back

Le leader socialiste néerlandais Diederik Samsom a mis en place un plan européen pour limiter l'afflux des réfugiés et les maintenir hors des frontières de l’Union. « Ne nous laissons pas tromper par l’apparence humanitaire de cette proposition fondamentalement mauvaise. Il s’agit d’opportunisme politique », a réagi Eva Berghmans d’Amnesty International.