Finances - Fiscalité - Budget

« Le drame de Caterpillar ne doit absolument pas être utilisé pour intensifier encore davantage la concurrence fiscale, écrit Peter Mertens, le président du PTB dans une opinion parue sur Levif.be. C’est presque pavlovien : à chaque fois, le gouvernement profite du moindre drame économique pour relancer la concurrence fiscale. Au lieu de laisser partir tout cet argent, nous avons besoin du mouvement inverse : des investissements. »

Au départ, il était question de revoir des niches fiscales comme les intérêts notionnels, qui profitent aux multinationales. Mais, aujourd'hui, le gouvernement travaille sur une réforme de l'impôt des sociétés dont l'objectif est totalement inverse : offrir un nouveau cadeau – impayable – au grand capital.

Le gouvernement a reporté les négociations sur le budget au mois d'août. Il veut prendre son temps pour opérer de nouvelles coupes de... 7 à 9 milliards d'euros. « Et cela va faire mal », entend-on déjà. Le gouvernement sait déjà que cela va susciter de la résistance et des actions.

Triste jour pour la démocratie. Ce 29 juin, les lanceurs d’alerte Antoine Deltour et Raphaël Haletont été condamnés par un tribunal luxembourgeois à respectivement 12 et 9 mois de prison avec sursis et à une amende. Ils étaient à l’origine du scandale LuxLeaks. Les fraudeurs, eux restent intouchés.

Le tax-shift pénalise l'ensemble du monde du travail, mais il est tout particulièrement dur pour les plus bas revenus, qui sont doublement touchés. C’est ce que constate le député fédéral du PTB Marco Van Hees.

Le gouvernement a soumis un nouveau projet de loi qui bétonne l’augmentation de la TVA sur l’électricité à 21 %. Le PTB a soutenu qu’il fallait revenir à une TVA à 6%. 

Le PTB a lancé sa pétition contre la redevance TV au début du mois de février. Quelques mois plus tard, quels sont les résultats ? La suppression de cette taxe injuste est-elle un slogan de campagne ? Ou le PTB compte-t-il réellement obtenir victoire ? Damien Robert, initiateur de la pétition, répond à nos questions.

« La lutte contre la grande fraude fiscale et les paradis fiscaux nécessite une lutte sans compromis, avec des mesures claires et ambitieuses. L’exact inverse de ce que fait le gouvernement Michel. » Dixit Marco Van Hees, député fédéral PTB et auteur du plan #BastaPanama. Voici ses propositions.

Alors que chaque jour amène son lot de révélations sur le scandale des Panama Papers, aucune commission d’enquête parlementaire n’est encore mise sur pied. Présent en commission Finances ce mardi 12 avril, le député PTB Marco Van Hees dénonce le chouchoutage dont sont l’objet les fraudeurs fiscaux par le gouvernement.

Raoul Hedebouw sur le plateau des Décodeurs (RTBF) pour réagir au budget du gouvernement : « Il n’y a jamais autant de richesses, et pourtant le gouvernement va chercher dans la poche des gens.

Pages