Natalie Eggermont

 
 

L'humanité est confrontée à un défi sans précédent. Les dix prochaines années seront cruciales pour notre climat. Il est encore possible d'agir. Mais il faut une révolution rapide et profonde dans tous les secteurs. Et donc aussi... du courage politique.

Nous pouvons encore limiter le changement climatique à 1,5 °C mais tout le monde doit s'y mettre maintenant. Tel est le message central du dernier rapport que le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Jean-Pascal Van Ypersele, climatologue belge ex-Vice-président du GIEC : « Nous avons besoin d'une révolution. »