« Charles, l’aventure est finie »

Après quelques semaines de très mauvais théâtre, le gouvernement de droite de Charles Michel n'est plus. Alors qu’il essayait de sauver sa peau au Parlement ce 18 décembre après-midi, Raoul Hedebouw lui a dit ses quatre vérités.

Cet après-midi, Michel a encore tout fait pour essayer de rester en place. Mais comment pouvait-on le croire quand il nous disait qu'il voulait changer de cap ? Il n’allait jamais revenir sur toutes ces mesures antisociales qu’ils ont décidés ces quatre dernières années : travailler jusqu'à 67 ans, chasser les malades de longue durée, faire sauter l’index, s’engager dans l’achat des F-35, l’absence totale de politique climatique, les flexi-jobs, les attaques contre le droit de grève…

« Dans tous les cas, c’était déjà bien trop tard, a déclaré Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB. Le vote de méfiance, il avait déjà été exprimé vendredi passé dans la rue, partout en Belgique. C’est le peuple qui a fait reculer ce gouvernement de droite. Maintenant il faut continuer la mobilisation pour imposer une vraie politique sociale. Et vous pouvez compter sur le PTB pour ça. »