« Les fortunes belges ne creusent pas un canal au Panama mais un trou dans notre budget »

auteur: 

Webteam

Raoul Hedebouw, député et porte-parole national du PTB, en interview sur la Première, est revenu sur les deux actualités du moment : les scandales d'évasion fiscale au Panama qui touchent les grosses fortunes belges et la lutte contre contre le terrorisme en Belgique.

Sur l'affaire Panama Papers : "Quand il faut ennuyer les personnes au chômage, au CPAS, y’a aucun problème. On trouve les inspecteurs, on va sonner chez les gens. Mais lorsqu’il s’agit de grosses fortunes, on ne peut rien faire, on n’a pas de moyens, cela devient presque un débat philosophique. Il faut donc donner ces moyens au fisc, établir un cadastre des grandes fortunes. Parce que moi quand je vais sur Tax-on-Web, il y a à l’euro près ce que je gagne, à la virgule. Le fisc le sait. Un cadastre permettrait par exemple de savoir lorsque la famille de  Spoelberch, l’actionnaire principal d’Inbev citée dans tous les leaks, va placer quelques milliards à l’étranger, de le savoir".

Sur le terrorisme : "Aujourd’hui on doit prendre des mesures radicales contre ces mouvements terroristes, mais les bonnes mesures. Or le gouvernement s’y prend mal en plaçant tout le monde sous écoute. Et il n’arrive plus à digérer toutes ces données. Un exemple, le PNR, cette fameuse liste des passagers aériens que Jambon veut mettre en place. Elle voudrait ficher toute personne qui se déplace en avion, Or, lorsque El Bakraoui, l’un des kamikaze du 22 mars revient à Schiphol, on est incapable de l’appréhender pour toutes sortes de raisons. Parce que les services n’ont pas communiqué, car on est incapable de traiter l’information actuelle. La solution ? Prendre des mesures ciblées et efficaces contre les recruteurs, les returnees. Or, quand je vois Charles Michel dire que les militaires en rue c’est efficace… Il faut donner des moyens beaucoup plus ciblés à la justice, c’est là qu’il faut donner des moyens "

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.