Raoul Hedebouw (PTB) clashe la N-VA sur les prépensions

auteur: 

Webteam PTB

​« Mesdames et messieurs de la N-VA et de l’Open Vld, vous ne savez pas ce que ça signifie de devoir, à 57 ans, travailler à la chaîne chez Opel. Vous ne savez pas ce que c’est de devoir travailler dur chez ArcelorMittal jusqu’à 56 ans. Pour vous, c’est facile ! Il est temps que vous réalisiez qu’ici, en Belgique, les gens se tuent au travail à cause de la haute productivité de notre pays. Pour vous, c’est très facile de décider qu’il faut travailler plus longtemps, mais de ce qui se passe concrètement sur les lieux de travail, vous ne savez rien. »

«On ne va pas lâcher le morceau. On mord dedans et on ira jusqu'au bout! », c'est comme ça que le député Raoul Hedebouw a commencé son interpellation à la chambre sur le droit à la prépension. La semaine passée, après que le PTB avait envoyé 1851 témoignages de protestation de prépensionnés au ministre Kris Peeters, son GSM a continué à sonner toute la semaine. Il a depuis reçu encore 800 témoignages supplémentaires. Car les gens sont en colère.

Lundi, patrons et syndicats ont trouvé un accord dans le groupe des 10 sur la question des prépensions. Mais 72 heures plus tard, le gouvernement n'a toujours pas été capable d'y apporter une réponse positive. Ce n'est pas un problème technique, c'est un problème politique. Il est de plus en plus clair que la N-VA n'agit que dans l'intérêt des 1 %, un parti pour les riches.

« Nous ne sommes pas égaux devant la mort » leur a rappelé Raoul Hedebouw. Les diplômés universitaires vivent 17 ans de plus en bonne santé que ceux qui n'ont pas de diplôme. « En forçant les gens à travailler jusque 65 ans vous leur retirez le droit bien mérité au repos ».

Le député PTB leur a aussi montré le graphique du taux de chômage des jeunes en Suède. Suite à la mesure votée en Suède pour faire travailler les gens plus longtemps, entre 2000 et 2005 le chômage des jeunes est passé de 10 % à 24 %. « Donnez de l'emploi aux jeunes, et laissez les plus âgés aller en pension, Monsieur le 1er Ministre. »

Aujourd’hui est un jour important : ce sera peut-être le jour où ce gouvernement de droite sera contraint de revenir sur une de ses mesures. « Je leur ai enfin bien fait comprendre que les travailleurs et leurs syndicats avaient une réponse claire au cas où le gouvernement ne plierait pas, une réponse via la mobilisation massive et la résistance sociale » précise Raoul Hedebouw. 

Continuons à mettre la pression. Envoyons un mail de protestation au gouvernement.

Ajouter un commentaire

Commentaires

chapeau a vous Monsieur Raoul vous etes le seul qui s est bien parler devant cette classe sociale (gouvernement) qui ont rien a foutre de leur citoyens vous etes le seul espoire pour defendre les interets des gents qui vivent d'avantage dans la pricarite je vous soutiens de tous mon ceour et bon continuation et tous ensemble .
Scandaleux!!!
Bonjour, J'ai des lectures de cette vidéo mais il faut procéder comme suit. D'abord écouter attentivement ce que Raul Hedebouw dit. Ensuite, revoir la vidéo en coupant le son et en observant l'auditoire… Je suis sidéré de voir M. Reynders piqué du nez, de voir Chris Peeters sourire de plus en plus jaune, de voir Leurette Onkelinks ne rien écouter du tout et discuter de la pluie et du beau temps avec je ne sais qui, devoir la NVA dans des attitudes qui rappellent les plus sombres moments de notre histoire. Par contre, je m'amuse de voir M. Louis se ramasser ses quatres vérités à la figure… Je vous invite vraiment à tenter l'expérience… EM
Cet accord ne peut être avalisé car tous les actes de ce gouvernement dont font partie Mr Charles Michel et Mr Kris Peters sont dictés par la N.VA via Mr Bart De Wever. Les prépensionnés, pensionnés et futurs pensionnés dont je ferais partie, qui ont cotisés/cotisent durant toutes leurs années de travail, ne peuvent/pourront être "récompensés" des services rendus. Combien de jeunes cotiseront pour assurer les pensions futurs si on leur permet de refuser les emplois qui se présente à eux ? Combien de jeunes "tourneront mal" car pour vivre il faut de l'argent et pour avoir de l'argent il faut travailler...ou voler ! - Bien à vous.
Je n'ai que des éloges à faire à notre cher Raoul pour son intervention, pour ses interventions à la chambre, ils n'en mènent pas large les députés de la droite... Heureux d'avoir pu enfin te rencontrer le 11 et te féliciter pour ton combat de chaque jour au côté des travailleurs de ce pays...
Ok, Mais quel est ca reponse faut les arrêté c'est flamand et le groupe de Renders et Co