Raoul Hedebouw : « Saisissons l'outil de Caterpillar pour mettre la pression »

« N’acceptons pas le fatalisme. Pour soutenir les travailleurs, mettons la pression sur les négociations en faisant une saisie exceptionnelle sur les outils de Caterpillar », a lancé le député PTB Raoul Hedebouw ce dimanche midi à la RTBF. « Il faut continuer le combat avec la multinationale américaine pour maintenir l’emploi », a-t-il ajouté, en appelant les gouvernement à arrêter leur politique de cadeaux fiscaux qui a à nouveau prouvé son échec.

Ajouter un commentaire

Commentaires

Le boycotte des machines caterpillar s'impose, îci même et aussi dans d'autres pays où cette multinationales capitaliste de voyous utilise les travailleurs comme de la simple marchandise , comprennent qu'il ne sont pas les plus forts !!!!
Oui, bonne idée "Saisir l'outil de Caterpillar pour mettre la pression" car les banques elles ne manqueront pas de saisir les maisons des travailleurs licenciés pour les mettre en vente et ainsi récupérer leurs créances hypothécaires. Une autre mesure aussi serait de barrer de la liste des prétendants au remplacement de nos F16 le chasseur américain. Car ne nous leurrons pas lorsque tout ça sera bien retombé et (trop vite) oublié dans les médias et l'opinion publique ce sera bien ce chasseur américain là qui sera choisi histoire de récompenser les américains de nous avoir bien eu... Alors qu'il existe en lice des alternatives bien européennes à cet avion de chasse américain. Ou bien alors donnant donnant avec les amerlocs: on vous rend la saisie de l'outil Caterpillar pour autant que la reconversion des ouvriers sur le carreau corresponde aux retombées économiques de choisir leur chasseur de combat... C'est-à-dire que les ouvriers de Caterpillar soit reconverti dans l'aéronautique et deviennent par conséquent travailleurs de la SONACA pour le montage et la maintenance de ces chers avions! Ca ce serait du réel courage politique et économique !
Messieurs bonjour , Nous devons absolument aller de l'avant pour mettre un frein à notre politique de premier moi et puis les autres . En effet depuis l'après 1960 avec la loi unique nous n'avons plus jamais pu contrôler nos politiques qui au fil des années se sont créé des magots sur notre compte , nous les ouvriers et employés. Et pour l'instant avec l'arrivée de DI ROUPO NOUS AVONS VRAIMENT TOUCHE LE SOMMET DES MAGOUILLES & de mandats de cumules qui depuis toujours sont resté cachés. J'ai 75 ans ce 05/10 ET FRANCHEMENT JE SOUHAITERAIS VOIR REVENIR NOS ANCIENS AUX FINS DE SECOUER TOUTES CETTE POLITIQUE QUI NOUS COUDUITS A LA MISERE. BONNE ROUTE ET FONCER.